Abonnez-vous pour 1€

Après l’afflux de touristes, La Roche-en-Ardenne respire enfin!

Les rues de La Roche-en-Ardenne étaient mouvementées sans être surpeuplées ce jeudi matin
Les rues de La Roche-en-Ardenne étaient mouvementées sans être surpeuplées ce jeudi matin - C.G.

Dans la descente de Vecpré, à fleur de rochers, la lumière éclatante perce les touffus feuillages des arbres, comme suspendus dans les airs. Le sentiment de liberté est total. Alors que le vent s’engouffre par la fenêtre ouverte, une voix grave interrompt les tonalités estivales : « Ce jeudi 30 juillet, le mercure grimpera au-delà des 25 degrés ». À 11 heures 30, le tableau de bord n’en compte encore que 23. Sur ces routes sinueuses, scouts et amateurs de bicyclette avaient pris le pli de se tailler la part du lion durant les mois d’été. Aujourd’hui, pas une seule patrouille, à peine quelques grimpeurs, visiblement amateurs. Plus bas, dans la vallée, depuis quelques semaines, La Roche-en-Ardenne est annoncée en état de siège, transformée en une véritable souricière.

> Les restaurateurs rochois tirent le bilan.

> Les touristes hollandais n’avaient pas tous bien compris les règles sanitaires.

> D’autres attractions touristiques ont bien marché ce dernier mois à Bastogne et Bouillon.

Notre sélection vidéo