Abonnez-vous pour 1€

D’Arlon à Marche, des soldes qui débutent dans l’incertitude pour les commerçants de la province

Certains commerçants tablent sur des démarcations plus importantes que d’habitude pour attirer les clients.
Certains commerçants tablent sur des démarcations plus importantes que d’habitude pour attirer les clients. - Belga/Illustration

Repoussés au mois d’août dans l’espoir d’un assouplissement des règles sanitaires, les soldes tombent finalement en pleine recrudescence de l’épidémie de coronavirus. Port du masque obligatoire, interdiction de faire ses courses en groupes, 30 minutes maximum par magasin… Cette période charnière pour de nombreux commerces ne bénéficiera pas du retour à la normale tant espéré. « On aborde ces soldes avec pas mal d’interrogations », commente Laurence Erneux, gérante d’un magasin de vêtements à Marche. « Nous avons plutôt bien travaillé durant le mois de juillet avec les présoldes et les offres conjointes, malgré un ralentissement lié à l’obligation du port du masque à partir du 11 juillet. Nous nous apprêtons maintenant à diminuer encore les prix, en espérant que cela permettra de booster les ventes. »

=>Pour conjurer la conjoncture exceptionnelle et l’éventuelle frilosité du public, certains commerces tablent sur une politique plus agressive que d’habitude

=> De nombreux commerçants ont déjà écoulé une partie de leur stock via des offres conjointes en juillet

Notre sélection vidéo