Abonnez-vous pour 1€

Le Standard remporte ses deux rencontres de préparation face à Reims (1-0, 3-0)

Disposé en 4-2-3-1 et avec une équipe composée de plusieurs joueurs qui ne devraient pas être titulaires à l’entame du championnat, dans une semaine, comme Denis Dragus ou Aleksandar Boljevic, le Standard a remporté son septième et dernier match de préparation disputé samedi en milieu d’après-midi à Sclessin face au Stade de Reims. C’est Mehdi Carcela qui, peu après l’heure de jeu, a offert le succès à l’équipe liégeoise, sur un ballon parfaitement placé à droite de Rajkovic, juste après que celui-ci ait annihilé une reprise acrobatique de Dragus. Le Belgo-Marocain, qui avait débuté la rencontre sur le banc, avait remplacé Boljevic, touché au niveau du ventre, en fin de première mi-temps.

Plutôt discret sur le plan offensif, à l’image d’une Felipe Avenatti qui a attendu en vain les centres, le Standard n’a pourtant pas bénéficié de nombreuses possibilités de but, même si Gavory avait pu (dû) doubler les chiffres à la 72e lorsqu’il expédia, sur un décalage d’Amallah, le ballon loin au-dessus du but rémois.

C’est l’équipe française, qualifiée comme le Standard pour le deuxième tour préliminaire de l’Europa League, qui s’était procuré les deux plus belles possibilités de la première mi-temps, par Dia d’abord dont l’envoi puissant avait été détourné en coup de coin par Bodart, par Touré ensuite dont la reprise au point de penalty, sur un mouvement amorcé par Foket sur le côté droit, avait été miraculeusement détournée par Fai, qui s’était jeté de tout son corps pour empêcher l’ouverture du score. Le Standard, lui, n’avait été réellement dangereux que sur une reprise de la tête de Vojvoda, loin à côté de l’objectif, sur un coup de coin délivré par Boljevic, puis sur un envoi du Monténégrin placé juste à côté du but de Rajkovic.

Au succès 1-0 signé à Sclessin, le Standard en a ajouté un deuxième, beaucoup plus net dans les chiffres, deux heures et demi plus tard sur le terrain principal du centre d’entraînement cette fois, face à l’équipe B du Stade de Reims. Articulée autour de Laifis et Cimirot, cette deuxième rencontre amicale a permis à Philippe Montanier de voir à l’œuvre l’association entre Laifis et Bokadi en défense centrale, celle entre Cimirot et Shamir dans l’axe de l’entrejeu, le rôle d’arrière droit à nouveau tenu par Vanheusden (pour rappel, il sera suspendu lors des trois premières journées de championnat) et celui de Duje Cop en pointe de l’attaque liégeoise.

Dans un match beaucoup plus facile à négocier que le premier, le Standard n’a mis que 18 minutes pour se porter au commandement, grâce à un centre millimétré de William Balikwisha, aligné en position d’ailier gauche, et une reprise de la tête croisée de Shamir. Avant de doubler l’écart juste avant le repos sur un superbe mouvement dessiné sur le flanc gauche, avec Cimirot à l’assist et un but de Michel-Ange Balikwisha. Ce fut la même domination en deuxième mi-temps, ponctuée par un troisième but offert par Vanheusden à Cop, alors que le Standard aurait encore pu alourdir le score si un envoi de Vanheusden n’avait pas été repoussé par Diouf, le gardien rémois, si William Balikwisha avait été un peu plus heureux sur une reprise de la tête expédiée sur la transversale et si Cop, isolé par Tapsoba, n’avait pas raté l’immanquable.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo