Abonnez-vous pour 1€

Anderlecht rate sa répétition générale avec une défaite à Lille (2-0)

Photonews
Photonews

Quelques heures après le succès de « l’équipe B » à Neerpede face au RWDM (2-1), grâce à des buts de Trebel et de Gerkens – aligné comme nº9 en l’absence de Dimata et Roofe tous deux blessés –, Anderlecht a perdu son tout dernier match de la préparation, hier après-midi, au Domaine de Luchin.

Sans Anthony Vanden Borre, auteur d’une mi-temps discrète en matinée face aux Molenbeekois mais avec Sambi Lokonga de retour dans le onze de base, Anderlecht n’a pas davantage convaincu que face à Nantes une semaine plus tôt.

Trop prévisibles offensivement, guère aidés par l’entrejeu défensivement

À l’exception de quelques beaux mouvements collectifs et de quelques actions très intéressantes de l’intenable Doku, les Mauves sont une nouvelle fois apparus totalement inoffensifs, sans profondeur et aux abonnés absents dans les seize mètres. Trop prévisibles, tout simplement.

Bien que privé de son nouvel attaquant Yilmaz à peine arrivé, de Renato Sanchez tout juste remis du coronavirus et toujours dans l’attente du Gantois Jonathan David, Lille a joué plusieurs crans au-dessus des Anderlechtois samedi, alors qu’il ne reprendra la compétition que dans trois semaines.

Pour Anderlecht, coaché par Vincent Kompany aux côtés d’un Frankie Vercauteren dans le rôle de l’observateur, ce sera déjà le week-end prochain. Avec probablement au coup d’envoi le onze qui a commencé la rencontre à Camphin-en-Pévèle.

Défensivement, après avoir confirmé avant le repos les belles impressions laissées face aux Nantais devant un Van Crombrugge toujours très sûr et décisif à trois reprises -notamment sur l’une des nombreuses pertes de balle de Zulj, retombé dans ses excès de nonchalance et de lenteur –, c’est toute l’arrière-garde anderlechtoise qui a pris l’eau à la suite de deux accélérations de Luiz Araujo en l’espace de quatre minutes. Si d’aucuns pointeront le mauvais positionnement de la défense, en particulier celui de Murillo pris dans son dos, on soulignera le manque de récupération de l’entrejeu et les boulevards offerts par ce dernier.

Inquiétant ? Guère rassurant en tout cas, même s’il faut toujours relativiser ces matches amicaux et si des renforts en attaque (Tau, Bundu ?) pourraient en partie métamorphoser l’équipe bruxelloise. De là à ce que ce soit suffisant pour être compétitif d’entrée de jeu dans une semaine, il y a un pas que les deux maigres occasions en 90 minutes (Vlap à la demi-heure, Lokonga en début de second acte) ne permettent pas de franchir.

Cobbaut sorti sur blessure

Au-delà de la défaite, le Sporting a en outre déploré la sortie sur blessure d’Elias Cobbaut en fin de rencontre. Touché au mollet, l’ancien Malinois a du quitter la pelouse, mais sa blessure ne serait, a priori, rien de sérieux. Le défenseur central était l’Anderlechtois en forme de cette préparation…

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo