Abonnez-vous pour 1€

Ivan Leko après la victoire de l’Antwerp en Coupe de Belgique: «Personne ne nous donnait une chance»

Ivan Leko après la victoire de l’Antwerp en Coupe de Belgique: «Personne ne nous donnait une chance»
Photo News

Au coup de sifflet final de M. Laforge, les Anversois ont laissé exploser leur joie dans un stade Roi Baudouin jusque-là délesté de son âme, faute de supporters ou d’une finale digne des attentes. Heureux comme un gamin après avoir été félicité confraternellement par Philippe Clément, Ivan Leko savourait ce nouveau sacre en finale de Coupe, le troisième de sa carrière mais le premier en tant qu’entraîneur après ceux remportés crampons aux pieds avec Bruges (2007) puis Lokeren (2012). Pour son tout premier match officiel à la tête du Great Old, le Croate a donc frappé fort, battant son ancienne équipe avec un effectif pourtant privé d’une petite quinzaine de joueurs par rapport à la saison passée. La dernière Coupe en date datait de… 1992, juste avant cette campagne historique qui avait emmené le matricule 1 en finale de Coupe des Coupes à Wembley. « C’est évidemment dommage, au vu des circonstances, qu’on ne puisse pas faire la fête comme cet exploit historique mériterait qu’on le fasse, mais on se doit de rester responsables. On fêtera avec nos familles et on savourera quand la situation redeviendra normale. Après, on est fiers, je suis fier de ce groupe qui a fait fi des pronostiqueurs qui ne nous donnaient qu’un ou deux pour cents de chances de battre cette équipe de Bruges. Ce succès, qui n’est pas le mien mais celui de l’équipe et de Laszlo Böloni, on y a crû depuis 6 ou 7 semaines, on l’a préparé activement depuis une semaine. Ce qu’on a entendu et lu nous a motivés à l’extrême. Aujourd’hui, on continue de grandir, on va se faire un nom en Europe. »

Refaelov : « Ce succès, on est allé le chercher avec nos tripes »

Le buteur du soir, Lior Refalov, ne pouvait pas davantage cacher sa joie, lui qui avait déjà été décisif avec Bruges contre Anderlecht en 2015. « Cette finale, on est allé la chercher avec nos tripes, malgré les nombreux absents et les doutes de ceux qui voyaient Bruges émerger facilement, savourait l’Israélien, une bière à la main. On a effectué énormément d’efforts pour accrocher ce titre et rappeler à tout le monde qu’après une longue période creuse, l’Antwerp était de retour au sommet. Notre plan de jeu a été parfait, je suis fier de toute l’équipe. »

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo