Abonnez-vous pour 1€

Grave accident près du Lidl et du McDonald’s d’Houthalen: «On le présente comme le plus grand criminel mais papa n’est pas à blâmer»

Grave accident près du Lidl et du McDonald’s d’Houthalen: «On le présente comme le plus grand criminel mais papa n’est pas à blâmer»
Capture vidéo TVL

Le repas du dimanche entre un homme de 64 ans et sa compagne s’est transformé en véritable catastrophe lorsque le sexagénaire, au volant de sa Dodge Ram, est venu percuter, vers 18 heures, une Mercedes puis trois autres voitures avant de se retrouver à contresens sur la Dorpsstraat, à Houthalen-Helchteren. Au total, ce sont 14 véhicules qui ont été impliqués dans l’accident.

« Quatre voitures ont été percutées à la Dirpsstraat et neuf autres sur la Souwstraat », a déclaré la zone de police concernée. « Les services d’urgence se sont immédiatement rendus sur les lieux en nombre. Il y a plusieurs blessés graves ». Rapidement, les témoins mettent en cause la vitesse excessive du chauffeur de la Dodge. Une vidéo prouve d’ailleurs que le sexagénaire roulait beaucoup trop vite.

Des accusations qui ont fait énormément de mal à la famille. Dans les colonnes du Nieuwsblad, celle-ci défend le principal intéressé. « Nous recevons beaucoup de messages sur les réseaux sociaux depuis dimanche soir avec des menaces très brutales. Il est présenté comme le plus grand criminel. Il ne mérite absolument pas cela. Il avait 64 ans, avait 50 ans de travail acharné et n’avait jamais rien eu avec la drogue ou la consommation excessive d’alcool », déclare-t-elle.

Des affirmations confirmées par le procurer du Limbourg puisque les tests ne montrent pas de trace d’alcool ou de drogues. Une enquête médicale doit désormais déterminer ce qu’il s’est passé. Pour la famille, les explications sont à trouver de ce côté-là. « Il y a un mois, il a eu un black-out complet à la maison. Il est ensuite allé passer une IRM qui a montré qu’il avait eu un petit infarctus. Depuis, il prenait des anticoagulants pour éviter qu’il ne s’évanouisse à nouveau comme ça » explique un autre membre de la famille.

Selon leurs déclarations, il aurait donc eu un nouveau « black-out » au niveau des jambes, ce qui expliquerait qu’il a accéléré autant. « Pourquoi il a fini sur l’autre voie est encore un mystère pour nous ».

Aujourd’hui, le couple se porte « raisonnablement bien » même si la femme a dû passer la nuit aux soins intensifs. Pour le sexagénaire, « physiquement, il se porte raisonnablement bien, mais mentalement, il a pris un sacré coup. L’enquête confirmera bientôt qu’il y avait une cause médicale. J’espère que le nom de mon père pourra alors être lavé. Parce qu’il ne mérite absolument pas cela ».

Notre sélection vidéo