Coronavirus: l’association TreinTramBus contre la réservation pour les trains à destination de la Côte

Coronavirus: l’association TreinTramBus contre la réservation pour les trains à destination de la Côte

TreinTramBus demande aux voyageurs de respecter la distanciation sociale et de toujours suivre les instructions du personnel et des services de sécurité. Cependant, selon l’organisation, les mesures proposées par le bourgmestre Bart Tommelein ne sont pas une solution au problème de vendredi. « La suppression des trains supplémentaires entraînera une augmentation de l’occupation dans les trains IC, et cela ne doit pas être l’objectif », déclare Stefan Stynen.

Les associations rejettent résolument un système de réservation pour ces trains. « La comparaison avec un parc d’attractions n’a pas de sens. Les parcs d’attractions n’ont qu’une ou quelques entrées, mais vous pouvez prendre le train jusqu’à la Côte dans des dizaines de gares. De plus, elle est socialement peu souhaitable, car elle désavantage les usagers des transports publics par rapport à ceux qui peuvent se permettre des transports privés. D’ailleurs, un système de réservation n’aurait pas résolu les problèmes de vendredi », estime M. Stynen.

« Mettre en place un tel système prendra du temps, rendra les voyages moins flexibles, demandera des aménagements de contrôle importants et engendrera des investissements colossaux que la SNCB ne peut se permettre dans sa situation financière. Si des investissements doivent être réalisés, ils doivent prioritairement servir à l’amélioration du service aux voyageurs », insiste Navetteurs.be

La gestion des situations d’urgence telles que vendredi doit être beaucoup mieux organisée. « Pourquoi la circulation des trains a-t-elle été interrompue pendant deux heures par la police ? Pourquoi les passagers en attente n’ont-ils pas été mieux informés ? », s’interroge M. Stynen. « Nous insistons depuis longtemps pour que la SNCB place le passager au cœur de ses plans d’urgence. »

Notre sélection vidéo