Abonnez-vous pour 1€

Accusé de viol sur sa propre fille, Andy, de Charleroi, nie: «Par contre, j’ai besoin d’un suivi pour les photos et mon attitude avec le chien»

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. - K.B.

La période infractionnelle semble s’étaler sur plusieurs années. Des faits d’attentats à la pudeur et de viols sur sa propre enfant lui sont reprochés.

Andy se défend en indiquant que si sa propre fille a dénoncé de tels faits, c’est simplement parce qu’elle est un peu trop capricieuse. Quant aux images pédopornographiques, Andy prétend qu’il s’agit d’une erreur.

Des images d’Andy portant des sous-vêtements féminins ou, pire encore, en train de faire une fellation à un chien ont été découvertes : « J’étais dans une mauvaise passe. »

► Voici le montant que la partie civile réclame.

► « Je ne l’ai jamais touchée ! Par contre, j’ai besoin d’un suivi pour les photos et mon attitude avec le chien »