Abonnez-vous pour 1€

Rentrée scolaire: le code couleur pourra varier d’une zone à l’autre!

Rentrée scolaire: le code couleur pourra varier d’une zone à l’autre!
Belga

En Fédération Wallonie-Bruxelles, tout a été coulé dans la circulaire du 24 juin. Elle explique très précisément à quoi correspondent les quatre codes de couleur retenus : vert (risque nul), jaune (risque faible), orange (risque modéré) et rouge (risque élevé).

Pour l’enseignement fondamental (maternel et primaire), le scénario, quel que soit le code de couleur (on part du principe que les 0-12 ans sont peu touchés par la maladie et sans doute peu transmetteurs du virus) voit les enfants aller à l’école 5 jours par semaine.

En secondaire, dans le scénario jaune, les enfants vont 4 jours par semaine à l’école (pas le mercredi). Dans les scénarios les moins favorables (l’orange et le rouge), on coupe les classes en deux.

C’est ce qui risque de se passer avec le rebond des contaminations, alors que le scénario de préparation de la rentrée est actuellement teinté de jaune ? Peut-être… Mais il est prématuré de l’affirmer. « Nous ferons le point à la mi-août », dit-on aux cabinets du ministre-président de la Fédération, Pierre-Yves Jeholet (MR) et de la ministre de l’Enseignement, Caroline Désir (PS).

En fait, ce n’est pas de la Fédération que viendra un quelconque signal, mais du Conseil national de sécurité qui déterminera le code couleur. Une couleur qui ne devra pas être uniforme pour tout le pays : elle pourrait très bien être différente entre la Flandre et la Wallonie… Ou même différer d’une zone à l’autre au sein de la même région.

► Le rebond des contaminations n’inquiète pas encore : explications du cabinet de la ministre Désir.

► Voici le témoignage de Joseph Thonon, le responsable de la CGSP-Enseignement.

Notre sélection vidéo