Abonnez-vous pour 1€

Mis dehors par le vigile, Hendrik souviendra longtemps de son passage au magasin Ikea: «Je ne comprends pas...»

Mis dehors par le vigile, Hendrik souviendra longtemps de son passage au magasin Ikea: «Je ne comprends pas...»

Le 5 août dernier, Hendrik Wallijn a posté sur Twitter un message pour le moins critique envers le magasin Ikea de Gand : « Je viens d’être mis dehors manu militari du Ikea de Gand. Sur le chemin de la sortie, j’ai eu une discussion avec le manager du magasin : « Nous ne comprenons pas non plus, mais la police nous demande d’observer les clients et les mettre dehors si nous les soupçonnons de faire partie de la même bulle ». », a-t-il publié sur son compte.

Comme vous le savez, depuis le Conseil national de sécurité du 27 juillet dernier, il est de nouveau interdit de faire ses courses à plusieurs, sauf exception. Et Hendrik, un Ostendais, en a fait les frais ce mercredi…

« Manu militari, mais de manière cordiale », précise tout de même Hendrik, qui se souviendra longtemps de son passage au magasin de meubles, à nos confrères du Nieuwsblad. Il faut dire qu’Hendrik savait qu’il était en tort. Car ce jour-là, il s’est présenté au magasin avec sa femme. Ce qui est interdit. Il y a d’ailleurs, à l’entrée du magasin, un vigile qui donne un caddie à une personne par bulle. Et seule les personnes avec un caddie peuvent entrer dans le magasin. Hendrik et sa femme ont bien tenté de faire comme s’ils ne se connaissaient pas, mais cela n’a pas échappé au vigile. « Vous faites vos courses ensemble, c’est contre les règles, je vais devoir reconduire l’un de vous à la porte », leur a-t-il alors expliqué, avant de les pousser vers la sortie.

Surpris, Hendrik regrette cette situation : « J’ai enfreint les règles. Mais je ne comprends pas. À Ostende, chez moi, les gens sont les uns sur les autres sur la plage. Et je trouve que pour les gros achats, comme un lit, on pourrait faire ses courses ensemble ».

Contactée par nos confrères, une représentante de Ikea a confirmé que quelqu’un vérifiait à l’entrée que les règles étaient bien respectées. Ikea ne fait qu’appliquer l’arrête ministériel. Si les personnes ne respectent pas les règles et refusent de coopérer, les gérants doivent appeler la police : « Et malheureusement, c’est déjà arrivé plusieurs fois. Il y a déjà eu plusieurs agressions. Heureusement, personne jusqu’à présent n’a été blessé », a expliqué Colombine Nicolay, porte-parole d’Ikea.

Notre sélection vidéo