Abonnez-vous pour 1€

Athlétisme: les Borlée redémarrent en douceur

Belga
Belga

Quand il y a trop d’attentes, il arrive souvent que l’on soit déçu. C’est ce que se sont dit les frères Borlée, ce samedi, dans la touffeur du stade Roi-Baudouin, où ils étaient venus lancer leur courte saison au GP Mingels organisé par l’Excelsior, le club bruxellois résident.

Alors qu’ils avaient initialement prévu de doubler 100 et 200 m, ils se sont finalement abstenus de courir la deuxième épreuve après une ligne droite qui ne les a que moyennement satisfaits et à l’issue de laquelle Kevin (10.64) s’est imposé devant Jonathan (10.69) – dont les blocs de départ n’étaient pas bien fixés et ont bougé – et Dylan (10.72).

« Le retour à la compétition, en lui-même, a fait du bien », a souligné Kevin. « Mais on manquait de repères et il y a pas mal de choses à améliorer. En ce qui me concerne, je n’ai pas appliqué ce qu’on avait appris : mon départ n’était pas super et ma transition a été difficile. Comme on avait tous envie de courir à nouveau un 100 m, on a décidé de doubler demain (au Brussels GP, ndlr) plutôt qu’aujourd’hui (samedi) en espérant courir une meilleure course sur le plan technique. »

Leur entraîneur français, Guy Ontanon, qui avait fait le déplacement depuis Paris, a, lui, préféré voir la bouteille à moitié pleine en analysant la course de ses nouveaux protégés.

« Cela reste une première course, il y avait pas mal d’émotion et ils ont voulu « rentrer dedans », ce qui fait qu’on est un peu resté sur ses attentes », a-t-il expliqué. « Mais j’ai aussi vu que Kevin a très bien terminé, avec un très bon placement, que Dylan a eu une bonne séquence technique entre 30 et 70 m sur le relâchement et le retour de jambe, et que Jonathan, après un problème au départ, a su se remettre en question avec beaucoup de frustration et qu’il est revenu très fort sur la fin. Ce dimanche, cela peut être tout à fait différent. On ne pourra faire que mieux. »

Décapité par l’absence des Borlée, le 200 m du GP Mingels n’en a pas moins été très intéressant avec une belle victoire de Julien Watrin (21.00, +0,6 m/s) qui a mieux terminé que Jonathan Sacoor (21.15), qui était parti comme une flèche avant d’un peu accuser le coup… tout en améliorant son record personnel de 11 centièmes.

Camille Laus a, elle aussi, amélioré sa meilleure performance sur 200 m en bouclant victorieusement sa série en 23.60 (-0,4 m/s) (ARP : 23.62) alors que, sur 400 m, Paulien Couckuyt a fait de même, gagnant pas moins de 48 centièmes en passant la ligne en 52.98, loin devant Margo Van Puyvelde (54.59).

Notre sélection vidéo