Abonnez-vous pour 1€

Christine, enseignante à la retraite de 59 ans, violée et assassinée en Afrique du Sud: sa nièce utilise Facebook pour piéger le principal suspect!

Christine, enseignante à la retraite de 59 ans, violée et assassinée en Afrique du Sud: sa nièce utilise Facebook pour piéger le principal suspect!
Facebook

Les réseaux sociaux sont souvent vus comme un fléau dans notre société. Omniprésents au quotidien, ils peuvent pourtant servir à se faire justice. C’est le cas pour Lehanne. Sa tante Christine a été sauvagement violée et tuée lors d’un voyage en Afrique du Sud en 2014. Depuis, l’enquête est au point mort. La femme a alors utilisé Facebook pour faire inculper le principal suspect.

La nièce de la victime, une enseignante à la retraite de 59 ans originaire de Kent, a utilisé un faux profil afin d’attirer Andrew. Elle a échangé avec lui durant deux longs mois en se faisant passer pour une hôtesse de l’air. Lehanne relate son histoire auprès du Mirror : « La première fois que je l’ai contacté, je lui ai dit qu’il avait des yeux sexy, cela m’a donné envie de vomir. Quand la réponse est arrivée, je ne savais pas que dire. Je n’avais flirté avec personne depuis longtemps. J’ai demandé à des amis ce que leurs filles adolescentes auraient écrit à ma place ».

Si elle n’a pas réussi à rencontrer le principal suspect malgré la demande d’un rendez-vous, la femme a pu compter sur le partage d’une publication sur le même réseau social où elle demandait de retrouver le tueur. 70.000 repartages plus tard, Lehanne a reçu un coup de fil : « Il travaille pour mon père ».

Finalement, Andrew, 30 ans, a été retrouvé par la police à Johannesburg. Il est incarcéré dans l’attente d’une audience face au juge.