Le journaliste Hugo Clément, fervent défenseur des animaux, crée la polémique en participant à «Fort Boyard»: le dresseur des tigres lui répond!

Le journaliste Hugo Clément, fervent défenseur des animaux, crée la polémique en participant à «Fort Boyard»: le dresseur des tigres lui répond!

Samedi 1er août, Hugo Clément, connu pour être un fervent défenseur des animaux, a participé pour la deuxième fois à l’émission Fort Boyard, diffusée sur France 2. Comme lors de son premier passage sur le Fort, le journaliste, qui jouait aux côtés de sa compagne Alexandra Rosenfeld, a refusé de participer aux épreuves avec des animaux. L’interdiction de l’utilisation d’animaux à des fins de divertissement est notamment incluse dans le projet de référendum qu’il défend ces dernières semaines, réclamé par Hugo Clément.

« Comme lors de ma première participation il y a deux ans, j’ai refusé́ de prendre part aux épreuves impliquant des animaux. Vous connaissez mes convictions à̀ ce sujet : je suis farouchement opposé́ à̀ la captivité́ d’animaux sauvages dans un but de divertissement, comme c’est le cas sur le Fort », a indiqué le journaliste dans un post sur Instagram publié le jour de la diffusion de l’émission.

« Des tigres n’ont rien à faire derrière des barreaux au milieu de l’océan et les reptiles ou les insectes ne sont pas des objets avec lesquels j’ai envie de jouer », a ajouté le compagnon d’Alexandra Rosenfeld.

Malgré ce message, de nombreux internautes ont dénoncé sa participation à l’émission. « Je milite activement pour obtenir un Fort Boyard sans animaux le plus rapidement possible. J’ai fait part de ce souhait à la production. Nous n’avons pas besoin d’animaux pour faire une super émission de télévision », a encore déclaré Hugo Clément sur son post Instagram.

La réaction du dresseur

Le dresseur des tigres de Fort Boyard a tenu à répondre aux accusations du journaliste. « Ça fait plus de trente ans qu’on fait Fort Boyard, et mes tigres n’ont jamais pris aucun calmant. Les animaux des parcs zoologiques, qui ne bougent jamais et qu’on shoote légèrement dès qu’il s’agit de les déplacer parce qu’ils n’ont pas l’habitude et les animaux qui travaillent, et à qui on n’a pas besoin de donner quoi que ce soit parce qu’ils ont l’habitude de voyager, et aiment ça », assure Thierry Le Portier auprès de Libération.

Le collègue de « Felindra » ajoute : « Certains tigres qui sont allés au Fort Boyard ont aussi été à l’étranger sur le tournage de Gladiator. Aller au Fort Boyard, pour eux, c’est un voyage de rien du tout ».

Notre sélection vidéo