Abonnez-vous pour 1€

Un deuxième cartel se crée à Verviers: PS s’allie avec Ecolo

Après le cartel MR-NV-cdH, le PS d’Istasse (à droite) et l’Ecolo d’El Hajjaji (à gauche) s’unissent à leur tour.
Après le cartel MR-NV-cdH, le PS d’Istasse (à droite) et l’Ecolo d’El Hajjaji (à gauche) s’unissent à leur tour. - D.R.

Nouveau rebondissement dans la crise politique verviétoise. Alors que s’est formé voici quelques semaines un cartel de centre-droit MR-Nouveau Verviers-cdH regroupant aujourd’ hui 15 sièges, c’est un autre cartel, à la gauche de l’échiquier politique désormais, qui vient de se créer puisque Ecolo vient d’annoncer une alliance avec le PS, soit 14 sièges. Une annonce qui rebat totalement les cartes.

Voici le communiqué signé par les deux partis et envoyé ce lundi après-midi :

« Ce dimanche 9 août 2020, le Parti Socialiste et Ecolo se sont rencontrés pour analyser la situation politique à Verviers. Ces formations politiques, qui pour rappel ont tous deux progressé en nombre de siège après les élections communales d’octobre 2018, ont décidé de former une alliance progressiste forte et ouverte pour la construction d’une nouvelle majorité communale pour Verviers. Il s’agit à présent, après ces semaines difficiles de tensions et de blocages, d’initier une sortie de crise et d’apporter ensemble une réponse aux attentes des citoyen.ne.s verviétois.es, par des décisions sereines, qui garantissent la stabilité nécessaire à la mise en place d’un projet politique porteur de solutions.

Cette alliance de projets aura entre autres comme priorités le soutien aux commerçants et au redéploiement de l’activité commerciale au centre-ville, le développement d’une politique ambitieuse de mobilité alternative, la propreté publique et l’entretien des équipements publics sur tout le territoire de la commune, la végétalisation de l’espace public, la concrétisation des grands projets culturels (Grand-Théâtre et De Biolley), la mise en oeuvre d’une politique sociale à la hauteur des besoins des Verviétois.es, le soutien à l’enseignement communal et aux projets de cantines durables, le sport pour tous, la participation citoyenne ou encore la création d’une auberge de jeunesse pour favoriser le tourisme local en ces périodes de confinement.

Pour répondre aux urgences sociales, sanitaires, économiques et climatiques, cette alliance progressiste forte d’au moins 14 sièges est ouverte aux élus d’autres formations démocratiques, soucieux de construire rapidement un projet innovant, solidaire, participatif et durable, dans le prolongement des actions positives déjà entreprises dans l’actuel pacte de majorité et dans la vision des politiques ambitieuses du gouvernement wallon ».

► Notre analyse de la situation

Notre sélection vidéo