Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: six pour cent des Anglais, soit environ 3,4 millions de personnes, infectés par le nouveau coronavirus

Coronavirus: six pour cent des Anglais, soit environ 3,4 millions de personnes, infectés par le nouveau coronavirus
AFP

Les chercheurs de l’université britannique ont mené ce que le ministère de la Santé a qualifié de « plus grand programme de recherche d’anticorps (du Covid-19) au monde) » et qui a porté sur 100.000 volontaires entre le 20 juin et le 13 juillet. Ils ont procédé à domicile à un prélèvement capillaire, au bout d’un doigt, pour vérifier la présence d’anticorps contre le virus qui cause le Covid-19.

Les résultats de l’étude montrent que 3,4 millions de personnes – soit 6 % de la population de l’Angleterre – ont été infectées par le Covid-19 en date du 13 juillet dernier, avec des variations régionales.

Les habitants de Londres ont davantage de probabilité d’être contaminés (13 %), tout comme les personnes travaillant dans des institutions de soins ou des maisons de repos (16 %) et celles issues de groupes « ethniques minoritaires » (dont les Noirs, à 17 %, et les Asiatiques) et celles vivant dans des logements plus importants.

Les jeunes adultes (âgés de 18 à 24 ans) s’avèrent environ deux fois plus positifs (8 %) que les personnes à l’âge de la retraite, de 65 à 74 ans (3 %).

« Ces données auront d’importantes implications pour les décisions à prendre sur les mesures de contrôle en Angleterre », a souligné l’un des chercheurs de l’Imperial College London, le professeur Graham Cooke.

Les chercheurs soulignent que de nombreuses inconnues persistent sur le virus, comme la question de savoir si les anticorps protègent d’une éventuelle future contamination.

Notre sélection vidéo