Abonnez-vous à -50%

Inquiétant: le coronavirus détecté sur un échantillon de peau d’une patiente testée négative

Inquiétant: le coronavirus détecté sur un échantillon de peau d’une patiente testée négative
AFP

Le cas décrit concerne une femme de 81 ans qui a été testée pour le coronavirus en raison des symptômes qu’elle présentait lorsqu’elle est entrée à l’hôpital. En plus de la fièvre typique pour le Covid-19, elle avait aussi une infection cutanée prononcée, a indiqué vendredi l’hôpital universitaire de Bâle.

L’examen de l’écouvillon nasopharyngien s’est révélé négatif. Par contre, l’analyse d’une biopsie d’une zone de peau a permis de détecter le coronavirus. Un test d’anticorps effectué six semaines plus tard s’est également révélé négatif.

Pour Elisabeth Roider, médecin au service de dermatologie et de pathologie de l’hôpital universitaire de Bâle, ce cas est « important ». Il montre que les méthodes actuelles de test pour le coronavirus ne sont pas exemptes d’erreurs et que l’analyse d’échantillons de peau peut être utile en complément des tests courants lors d’infections cutanées.

Le cas confirme également l’hypothèse selon laquelle tous les patients qui tombent malades avec le Covid-19 ne produisent pas d’anticorps par la suite. Cette observation est d’une grande importance dans le cadre des efforts actuels pour développer un vaccin ou pour atteindre l’immunité de groupe.

L’étude de l’hôpital universitaire de Bâle a été publiée vendredi dans la revue médicale The Lancet. L’auteure principale de cette publication est Elisabeth Roider.

Notre sélection vidéo