Abonnez-vous pour 1€

Cette vidéo d’une nouvelle arrestation musclée fait polémique à Bruxelles: «Nous sortons nos téléphones pour filmer la scène, c’est notre droit»

Capture d’écran tirées des deux vidéos.
Capture d’écran tirées des deux vidéos. - D.R.

Mardi, la page Facebook Le Biais Vert a publié deux vidéos montrant l’arrestation d’un jeune dans la rue du Lombard, à Bruxelles. Dans une vidéo, on entend l’animateur de la RTBF et co-gestionnaire de la page Félicien Bogaerts être pris à partie par un policier en civil pour avoir filmé la scène. Dans la seconde vidéo, on voit un policier donner un coup de pied à l’individu arrêté dans la première vidéo alors qu’un autre est plaqué contre un véhicule de police.

Le Biais Vert raconte avoir assisté samedi « à l’arrestation musclée d’un jeune homme dont le seul tort était de ne pas porter son masque dans une rue dépeuplée ». L’homme « n’a pas sa carte d’identité sur lui, les policiers le menottent, il se débat et leur crie qu’il a son masque dans sa poche. Il se prend des coups de pied et de matraque. Nous sortons nos téléphones pour filmer la scène, c’est notre droit. Pendant qu’un agent contrôle nos identités, un policier en civil fouille un autre jeune qui tentait de s’enfuir en courant. Le policier s’en prend ensuite directement à nous, essaye de nous intimider, vocifère à quelques centimètres du visage de l’une d’entre nous, au mépris de tout respect des distances de sécurité. »

Les gestionnaires de la page justifient cette décision de partager les vidéos comme étant une façon de dénoncer les abus policiers dans la capitale. Ils prennent pour exemple la récente arrestation de trois filles au parvis de Saint-Gilles qui s’est soldée par un bras cassé pour l’une des filles.

► Voici l’explication de la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles.

► Le porte-parole de la zone de police reconnaît que les membres du Biais Vert avaient le droit, selon la loi, de filmer.

Notre sélection vidéo