Abonnez-vous pour 1€

«Le soir, on est tous collés les uns aux autres»: polémique en France après la découverte de plus de 100 cas de coronavirus dans un village naturiste

«Le soir, on est tous collés les uns aux autres»: polémique en France après la découverte de plus de 100 cas de coronavirus dans un village naturiste
Illustration Isopix

En France, le nombre de cas de coronavirus continue d’augmenter. Ce jeudi, la barre de 4.000 nouveaux tests positifs a été franchie. Et parmi les endroits de l’hexagone où les nouveaux cas sont nombreux, on retrouve… le cap d’Agde.

Il faut dire que la situation de la ville est un peu particulière. Le cap d’Agde est connu pour ses plages et ses villages naturistes, et des dizaines de milliers de personnes, tant françaises qu’étrangères, se ruent chaque année dans la région pour partager des bons moments… nus.

Selon les personnes sur place, les règles de distanciation sociale ne sont que rarement respectées. Interrogée par nos confrères de France 3, une femme reconnaît qu’« il n’y avait pas de gestes barrière ».

Un autre témoin est plus radical : « Il n’y a aucun geste barrière possible dans un camp naturiste, donc un dépistage s’impose. Il y a beaucoup de personnes contaminées, il vaut mieux prévenir. Le soir, on est tous collés les uns aux autres. Il faut être honnête, c’est un lieu de rencontre plutôt qu’autre chose, on n’y va pas pour jouer aux cartes ».

Vu la situation, le préfet de l’Hérault a prix des mesures fortes.

Notre sélection vidéo