Que vaut «Tenet», le film événement de Christopher Nolan? (vidéo)

Vidéo
Tenet est-il à la hauteur de l'attente ?
"Tenet" est-il à la hauteur de l'attente ? - © Warner

Alors que les salles de cinéma restent en grande partie désespérément vides depuis leur réouverture le 1er juillet dernier, « Tenet » pourrait très bien changer la donne ! Il s’agira, en effet, du premier blockbuster américain à sortir en salles depuis près de six mois et le début de la crise du coronavirus. Et l’attente est d’autant plus grande que son réalisateur, Christopher Nolan (« Inception », « Interstellar », les Batman avec Christian Bale) a tout fait pour garder un certain mystère autour du film. Avec bien sûr le risque que le résultat ne soit pas tout à fait à la hauteur du buzz savamment entretenu depuis des mois.

Mais de quoi parle exactement le long-métrage ? Il s’agit d’un film d’espionnage mâtiné de science-fiction où un agent secret va tenter d’éviter la fin du monde et une troisième guerre mondiale, le tout sur fond de déplacements spatio-temporels et d’objets venus du futur se déplaçant de façon inversée (si, si, vous avez bien lu). Ce qui donne quelques scènes surprenantes, comme cette poursuite en voitures où certains véhicules foncent en marche avant, tandis que d’autres roulent en marche arrière, un peu comme un film qu’on rembobinerait.

Bon, on ne va pas vous mentir, on est resté un peu sur notre faim. Même si le spectacle est au rendez-vous (avec un budget de 200 millions d’euros), on est loin de la claque visuelle que pouvait être « Inception », avec ses rues qui se replient sur elles-mêmes et ses immeubles qui se renversent à 180 degrés. Le scénario, tarabiscoté à l’extrême, est parfois difficile à suivre, tant on se perd dans un dédale de scènes tirées par les cheveux. Le tout sans pour autant révolutionner le genre du film d’espionnage, dont on retrouve tous les clichés : le héros à la James Bond (campé par le comédien black John David Washington), un super-vilain (Kenneth Branagh) qui veut détruire la planète, les gadgets futuristes… Seule manque la touche d’humour typique des exploits de l’agent secret au service de Sa Majesté, Nolan prenant son sujet très au sérieux. Tout cela débouche sur un film souvent déroutant, mais qui n’en demeure pas moins captivant et spectaculaire. Malgré ses défauts, on ne peut qu’espérer qu’il incite les spectateurs à retrouver le chemin des salles. C’est tout le mal qu’on lui souhaite !

Notre sélection vidéo