Abonnez-vous à -50%

Six mois de crise du coronavirus en Belgique: nos experts font le point sur la situation, il faut s’attendre à un «gros orage» en automne

Six mois de crise du coronavirus en Belgique: nos experts font le point sur la situation, il faut s’attendre à un «gros orage» en automne
News/Belga

Le 1er mars, le coronavirus frappait la Belgique avec l’annonce d’un premier cas positif. Depuis, les mesures se sont enchaînées avec plus ou moins de succès. 6 mois se sont écoulés. 6 experts ont accepté pour nous de dresser un bilan.

Marius Gilbert, vous êtes chercheur en épidémiologie à l’ULB. Qu’est-ce qu’il faut, selon vous, retenir de ces 6 mois de crise ?

En Belgique, nous avons un bilan de mortalité assez sévère. La principale faille, c’était dans les maisons de repos. Au niveau de la prévention dans les hôpitaux, ça a été relativement bien géré malgré tous les couacs, notamment avec les masques et les tests. C’est en réalité la sortie qui est plus compliquée. Il y a une reprise, notamment économique, mais la menace est toujours là. On pense que le virus a disparu et on se dit du coup que les mesures de prévention ne servent à rien. Certains vont même jusqu’à dire que le confinement lui-même n’a servi à rien. On a constaté qu’il y avait aussi eu un manque de culture de la gestion de problèmes sanitaires dans les maisons de repos, ce qui a donné lieu à une cacophonie généralisée.

Le chercheur prévient : il faut s’attendre à un « gros orage » en automne.

Marius Gilbert, Yves Van Laethem, Yves Coppieters : nos experts font le point sur la situation en Belgique.

Notre sélection vidéo