Comment devenir un inventeur à l’échelle locale ?

Comment devenir un inventeur à l’échelle locale ?

Les fablabs — contraction de « fabrication laboratory » — poussent comme des champignons en Belgique et ailleurs. Des ateliers de fabrication numérique ouverts au public où l’on trouve une palette des outils digitaux pour concevoir des objets. Tout est né du concept de makerspace imaginé dans l’univers des hackers au Massachusetts Institute of Technology (MIT) à la fin des années 90. Ces véritables hubs créatifs sont à la fois des lieux de prototypage, d’autonomisation, d’apprentissage, de mutualisation des savoirs et donc… d’innovation. Un labo « citoyen » qui permet de tester des solutions localement, mais avec une résonnance mondiale.

Faisons circuler les idées

Les atouts des fablabs prennent source dans l’essence même de ces lieux… Son ouverture (dans tous les sens du terme) et la diversité de sa communauté. On y retrouve des entrepreneurs en quête d’un prototype ; des artistes désireux d’expérimenter ; des étudiants assoiffés de « pratique » ; des citoyens à l’âme d’inventeur. Grâce aux machines et aux services offerts par le lieu (ateliers, soutiens divers, etc.), ils ont entre les mains les outils pour créer. Cet aspect collectif fait la richesse du hub. Les idées circulent dans un environnement collaboratif et les projets mûrissent rapidement. Une émulation qui fait naître l’innovation et permet à l’écosystème de partager les « bons plans ».

Venez relever des défis locaux

Loin d’être des initiatives isolées, les fablabs s’inscrivent dans un réseau mondial très actif et connecté. Aucun atelier ne ressemble à un autre : des tailles diverses et des orientations variées pour répondre aux besoins d’une communauté en particulier. Un ancrage local qui ne les empêche pas de partager des règles et des valeurs communes (charte du MIT) : minimum de machines (imprimante 3D ; découpeuse ; etc.) ; ouverture à tous ; et partage des connaissances. La vocation du fablab s’inscrit en plein dans la voie des acteurs du changement (intelligence collective, lean prototyping, économie circulaire, open innovation, etc.).

Créez, testez, recommencez

La planète est confrontée à d’importants défis sociaux et environnementaux. Complexes et interconnectés. Voilà pourquoi il n’existe pas de réponse simple ni unique… Les solutions seront donc le fruit d’une multitude d’initiatives portées par un ensemble de makers. Nous, tous ! C’est ce que permettent les fablabs : simplifier tout en innovant. Partir d’une échelle réduite pour expérimenter et essayer de nouvelles choses. Jusqu’à aboutir à des projets agiles et valables capables de servir l’ensemble de la communauté. Le réseau et les technologies numériques font ensuite le reste et se chargent de disséminer les (bonnes) idées réplicables…

Et si vos solutions marchent ?

« Penser global et agir local » est l’une devise des makers… Conscients que chacun peut trouver des solutions à son échelle et répondre à des « problèmes » non résolus par le marché. Les fablabs pourraient même un jour se transformer en des lieux d’industrie de proximité. De petites unités de production permettant de répondre aux besoins des collectivités locales… sans jamais se déconnecter du réseau mondial grâce à sa logique d’ouverture. Tous des makers en puissance !

#PositiveBanking