«Comme des phénix: l’esprit paralympique»: le film révolutionnaire de Netflix (vidéo)

Vidéos
Parmi les intervenants, l'athlète français Jean-Baptiste Alaize.
Parmi les intervenants, l'athlète français Jean-Baptiste Alaize. - © Netflix

Sa sortie était prévue pour l’ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo 2020, mais repoussés à l’année prochaine pour cause de crise sanitaire, Netflix a néanmoins souhaité ne pas décevoir en ne modifiant pas la date de sortie de ce film qu’elle qualifie de « révolutionnaire sur le sport paralympique ». En effet, il s’agit de la première réalisation qui aborde le sujet du handisport mettant en lumière de nombreux athlètes médaillés avec des témoignages forts sur leur parcours personnel et professionnel.

Parmi les intervenants, Bebe Vio (Italie) médaillée d’or en 2016 et sa rage de vaincre au fleuret, la nageuse médaillée d’or Ellie Cole (Australie), l’incroyable archer Matt Stutzman (USA) qui ne tire pas à l’arc avec ses mains bien avec ses pieds !, Ryley Batt (Australie), qui a choisi de s’éclater au sport le plus violent qui soit, le rugby, mais aussi le françaisJean-Baptiste Alaize, spécialisé dans le sprint et le saut en longueur.

Avec beaucoup d’enthousiasme, d’espoir et d’émotions, chacun raconte son histoire. Il y a celles et ceux qui sont nés sans jambes ou sans bras. Pour Bebe, c’est la méningite qui est venue chambouler son enfance ou encore la guerre civile du Burundi à laquelle a échappé de justesse Jean-Baptise, mais pas sans séquelles physiques… et c’est sans parler des cicatrices morales.

Leur échappatoire ? Le sport. Un nouveau combat vient alors leur donner une sacrée raison de se battre et de se relever… Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille, comme en témoignent les trois reponsables des paralympiques qui se battent parfois à corps perdu pour obtenir l’argent nécessaire à l’organisation de « leurs jeux ». Retour sur Rio 2016 où ils ont bien failli ne pas voir le jour alors que le budget qui leur était consacré avait été avalé par les J.O. Une honte. Parce qu’on est handicapé on doit passer après les autres ?

Et le résultat ne s’est pas fait attendre. Les Jeux paralympiques de Rio 2016 ont bien eu lieu et les Argentins se sont rendus en masse dans les différents stades avec un engouement sans précédent. Une force de vaincre avec en toile de fond un hommage au neurologue Ludwig Guttman, considéré comme le père fondateur des Jeux paralympiques et avec la participation du prince Harry qui a tenu à partager sa vision et l’importance du sport dans le milieu du handicap. Un film qui vaut assurément la première place sur le podium des films à ne pas manquer sur Netflix !

Notre sélection vidéo