Abonnez-vous pour 1€

Zakia Khattabi ne mâche pas ses mots sur la gestion de l’affaire Chovanec: «Il faut repenser la police, qu’elle réintègre la place qui est la sienne»

Zakia Khattabi ne mâche pas ses mots sur la gestion de l’affaire Chovanec: «Il faut repenser la police, qu’elle réintègre la place qui est la sienne»

La députée Zakia Khattabi nous a accordé un long entretien (que vous pouvez lire ICI) dans lequel elle évoque notamment les négociations gouvernementales, mais aussi l’affaire Chovanec.

« Ce qui me choque le plus dans cette affaire, au-delà de la mort d’un homme et des images, c’est l’attitude du ministre de l’Intérieur N-VA de l’époque, Jan Jambon », explique la députée Écolo. « J’ai du mal à comprendre que la mort d’un homme dans une cellule de la police ne suscite pas plus d’intérêt… Ce détachement, cette indifférence… Pour un ministre qui a fait de la loi et de l’ordre la vertu cardinale, il n’a pas vu ou pas pu empêcher ce qui s’est passé. Dans les deux cas, c’est inacceptable. »

Par ailleurs, au niveau de « l’institution police », l’élue verte voit quelque chose à reconstruire. « Je comprends que les policiers vivent mal d’être filmés en permanence. À l’heure des smartphones, de cette réalité technologique, il faut repenser la police, faire en sorte qu’elle réintègre la place noble qui est la sienne dans la société, aux yeux de tous. On devrait pouvoir lui faire une confiance aveugle. »

►► « Ce que fait le CD&V avec l’IVG, c’est abusif ! » : retrouvez ICI notre entretien complet avec Zakia Kathabi

Notre sélection vidéo