Soprano («The Voice Kids»): «Kendji a tout pour lui»

Soprano («The Voice Kids»): «Kendji a tout pour lui»
© Archives CTR

Soprano n’est pas du genre à se laisser faire. Dans « The Voice Kids », le rappeur met tout en œuvre pour tenter de récupérer les meilleurs talents dans son équipe. Face à lui, des adversaires redoutables, à savoir Jenifer, Patrick Fiori etKendji Girac, le petit nouveau de la bande. « C’est très agréable de l’avoir à nos côtés », nous confie Soprano. « Kendji a vraiment tout pour lui. Et puis, avec lui et Patrick Fiori, on fait tout pour embêter la seule fille présente sur le plateau, Jenifer ! (Rires.) On s’amuse vraiment bien tous ensemble. »

Cette année encore, l’interprète de « Roule » et « En feu » a été impressionné par le niveau de ces jeunes qui osent se présenter sur scène. « Parfois, on se demande ce que les parents leur ont mis dans le biberon  », affirme le Marseillais, heureux papa de trois enfants. « On est à chaque fois très étonnés. Jenifer est présente depuis la saison initiale de « The Voice Kids », mais quand un talent se met à chanter, elle est surprise comme si c’était la première fois. Les enfants sont vraiment bluffants. Ils donnent le meilleur de leur passion, et ça fait du bien. »

Présent depuis le cinquième volet du concours musical de TF1, Soprano ne semble pas lassé par son rôle de coach. « Je suis toujours heureux de rempiler pour une nouvelle édition. Les talents sont remplis d’insouciance et de sensibilité. Je ne comprends pas comment on peut avoir un charisme aussi impressionnant à cet âge. Ils sont tout de même parfois stressés. Quand Kendji avait passé son audition à l’aveugle à « The Voice » ou quand Jenifer avait participé à « Star Academy », ils étaient dans le même état d’esprit. On veut surtout montrer aux enfants que ce n’est qu’un jeu et qu’il ne faut pas se prendre la tête. »

Un chagrin indélébile

Si Soprano affiche un sourire éclatant sur le plateau de « The Voice Kids », il a récemment été victime d’un drame familial. En effet, son père, Omar M’Roumababa, s’est éteint des suites du coronavirus le 3 mai, à l’hôpital de Samba Kouni, aux Comores. Il n’a même pas eu le temps de le rejoindre pour lui dire au revoir…

Dans les colonnes de Paris Match, le chanteur s’était confié sur la relation qu’il entretenait avec son père, relativement absent durant son enfance : « J’ai longtemps cru qu’il était capitaine de bateau. En fait, c’était l’homme à tout faire. Il partait trois ou quatre mois d’affilée, je ne l’ai quasiment jamais vu. Quand mon père rentrait, il était fatigué et voulait être tranquille devant la télé. Et si nous n’étions pas sages, ma mère nous menaçait : « Je vais le dire à votre père. » On le craignait. Je me suis aperçu avec le temps que c’était un homme comme un autre. Il n’avait presque pas connu son propre père, il a reproduit la même chose avec moi. Il a fait de son mieux. » Une période douloureuse que Soprano évoquera sans doute dans l’une des pistes de son nouvel album, en 2021.

« The Voice Kids », 21h05 sur TF1

Notre sélection vidéo