Julie Denayer: «N’importe qui peut basculer dans l’horreur»

Julie Denayer: «N’importe qui peut basculer dans l’horreur»
© RTL

Vous revenez à la barre d’« Un crime parfait ? » sur RTL-TVI. Que raconte le numéro de ce soir ?

C’est une histoire passionnante qui s’est déroulée à Sète, dans le sud de la France. En 2009, Rémi Chesne découvre le corps sans vie de sa femme, Nadège, qui s’est pendue après lui avoir avoué son infidélité. L’affaire est classée sans suite. Mais cinq ans plus tard, l’enquête redémarrera après la mystérieuse disparition du fameux amant… L’épisode de ce soir lancera la salve des onze numéros inédits de la nouvelle saison. L’un d’entre eux sera d’ailleurs proposé en exclusivité sur RTLplay et reviendra sur le meurtre commis par deux jeunes filles de 12 ans.

Comment expliquer la passion du public pour ce genre d’émission ?

Parce que ce sont des histoires qui peuvent arriver à monsieur et madame Tout-le-Monde. N’importe qui peut basculer dans l’horreur.

Vous qui êtes d’un naturel plutôt jovial et optimiste, comment faites-vous pour incarner des sujets aussi sombres ?

J’essaie de garder une certaine retenue. Quand je rencontre les téléspectateurs dans la rue, ils sont toujours étonnés de me voir aussi souriante. (Rires.) Mais je ne peux pas l’être trop dans ce type de programme. Je suis plus détendue dans « Face au juge », où j’arrive à imposer ma vraie personnalité.

Depuis plusieurs années, vous êtes la « madame justice » de RTL. Vous ne vous en lassez pas ?

Pas du tout ! J’aime toujours aller au contact des gens… surtout quand ce sont des histoires prenantes, avec beaucoup d’émotion. Et puis, j’avais hésité à faire des études de droit. Donc, les sujets judiciaires, j’adore ça.

Comment se déroule votre collaboration avec la chaîne TFX en France ?

Très bien ! J’ai signé pour une nouvelle saison de « Chroniques criminelles », que j’anime depuis 2019. Je suis entourée d’une super-équipe. J’ai aussi énormément de travail en Belgique, donc j’essaie de concentrer un maximum de tournages sur une journée, pour éviter les allers-retours entre Paris et Bruxelles. Le groupe TF 1 a toujours été très classe avec moi. Lors de mon casting, j’étais enceinte jusqu’aux yeux. Mais cela ne les a pas empêchés de me faire confiance et de me laisser tranquille durant mon congé de maternité.

Au milieu de toutes ces activités, avez-vous quand même l’occasion de prendre du temps pour vous et votre famille, avec votre mari, Adrien Devyver, et votre fils ?

C’est ma priorité. C’est parce qu’on prend du temps pour soi qu’on arrive à être efficace dans le travail. Je suis un peu partie en vacances. J’ai évidemment surveillé les zones à risque, mais j’ai pu me rendre en Bretagne, où je vais chaque année. Et je suis allée dans les Ardennes… comme beaucoup de Belges, je pense. C’était l’occasion de rester en famille. Je trouve ça très dépaysant et en plus, j’adore me balader.

Avez-vous d’autres projets avec RTL, ou le groupe TF1 en France ?

Pas en France, non. Mais en Belgique, je reprends « Indices » et « Face au juge », c’est certain. J’ai déjà hâte !

« Un crime parfait ? », dès 22h20 sur RTL-TVI

Notre sélection vidéo