Faut-il regarder «Away», la nouvelle aventure spatiale de Netflix? (vidéo)

Vidéo
Une expérience sociale plus qu'une aventure spatiale.
Une expérience sociale plus qu'une aventure spatiale. - © Netflix

La conquête de l’espace continue sur Netflix. Après le remake de « Lost in Space » et la série satirique « Space Force », le géant du streaming a lâché ce vendredi sa première cartouche de la rentrée : « Away », un drame drôlement efficace et terriblement bouleversant, porté par l’oscarisée Hilary Swank (« Boys Don’t Cry », « Million Dollar Baby », « P.S. : I love you »…).

L’actrice, également productrice exécutive, y incarne le commandant Emma Green, une astronaute américaine qui, tiraillée entre sa vie de famille et ses aspirations professionnelles, s’apprête à décoller pour une mission périlleuse de trois longues années sur Mars. Bien entendu, elle ne sera pas seule : quatre autres astronautes, un Russe (Mark Ivanir), une Chinoise (Vivian Wu), un Indien (Ray Panthaki) et un Anglais (Ato Essandoh) l’accompagnent dans ce voyage d’une vie. Et bien évidemment… une fois tout là haut, tout ne se passera pas comme prévu.

Netflix présentait le projet comme une « épopée émouvante et captivante », et n’a pas menti.

Entre rebondissements bien dosés, scénario catastrophe propre au genre et grands moments d’émotion, chaque épisode (comptez-en dix en tout) est tellement bien écrit et si brillamment mis en scène (mention spéciale pour les effets spéciaux, qui n’ont pratiquement rien à envier à « Gravity », le film avec Sandra Bullock et George Clooney !) qu’il vous sera difficile de ne pas enchaîner avec le suivant.

Correctement rythmée, l’intrigue permet de s’attacher à la fois à cette cheffe de troupe, rongée par la culpabilité d’avoir physiquement abandonné son mari (Josh Charles) et sa fille (Talitha Bateman) au nom de l’avancée scientifique, qu’à ses coéquipiers, qui ont tous leur propre personnalité, leur propre parcours, leurs propres failles… et qu’on apprend à mieux connaître au moyen de fashbacks.

Une expérience sociale plus qu’une aventure spatiale, donc, qui rend inévitablement un hommage fort poignant à tous ces vrais aventuriers qui ont un jour quitté de plein gré la Terre et leurs proches pour l’Histoire.