Abonnez-vous à -50%

Marc Dutroux présente un risque «élevé» de récidive: «Le rapport psychiatrique préliminaire est encore pire pour lui que ce que je craignais!»

Exclusif
Marc Dutroux présente un risque «élevé» de récidive: «Le rapport psychiatrique préliminaire est encore pire pour lui que ce que je craignais!»
D.R.

« Je confirme : le rapport psychiatrique préliminaire de mon client est mauvais et même très mauvais pour lui. Encore pire que ce que je craignais ! », nous dit l’avocat de Marc Dutroux, Me Bruno Dayez. Au point de changer de stratégie et de renoncer à une demande de libération ? Voici ce que l’avocat nous révèle.

Ce rapport, de 50 pages environ, est une évaluation de la dangerosité de Dutroux. Les experts psychiatres Pierre Oswald, Samuel Leistedt et Johan Kalonji, ont rencontré l’intéressé à plusieurs reprises à la prison de Nivelles. Trois psychologues ont fait de même en appui technique.

Voici comment cela s’est passé et les conclusions du rapport

Que faut-il entendre par risque de récidive  ?

Dutroux est-il manipulateur  ? Voici ce qu’il en est vraiment

Rappelons qu’avant l’affaire qui a secoué le pays, il avait déjà été condamné pour séquestrations, enlèvements et viols de mineures de moins de 16 ans. Il avait écopé de 13 ans et demi de prison en 1989 et avait obtenu sa libération conditionnelle en 1992. Trois ans plus tard, Julie et Mélissa étaient signalées disparues…

Notre sélection vidéo