Les 2Be3, Worlds Apart…: que sont devenues les stars de Boys Bands?

A 46 ans, Frank des 2Be3 s’est tourné vers une carrière d’acteur, en jouant notamment dans la série Les mystères de l’amour.
A 46 ans, Frank des 2Be3 s’est tourné vers une carrière d’acteur, en jouant notamment dans la série "Les mystères de l’amour". - / D.R.

C’est sans doute le principal phénomène musical qui vient en tête lorsqu’on évoque les années 90 : le règne des boys bands, qui vont faire craquer des millions d’adolescentes au son de leurs mélodies rythmées aux paroles souvent faciles. Les 2Be3, G-Squad, Alliage et autres Worlds Apart vont régner sur le Top 50 durant quatre ans. Une hégémonie sans partage. Mais lorsque les jouvencelles ont passé l’âge de se dandiner en hurlant devant les chorégraphies de nos éphèbes, plus dure aura été la chute pour les membres de ces groupes généralement formés de façon complètement artificielle.

L’émission que rediffuse TF1 ce samedi part à la rencontre de quelques-uns de ces chanteurs. A commencer par Frank des 2Be3. « On avait entamé une carrière aux États-Unis qui n’a pas marché », se rappelait-il il y a deux ans dans une interview qu’il nous avait accordée. « Cela a été difficile, mais j’ai eu la chance d’être canalisé par mes deux fils. Je me suis occupé de leur éducation. Ils m’ont permis de ne pas sombrer. » Désormais âgé de 46 ans, il s’est tourné vers une carrière d’acteur, en jouant au théâtre et dans « Les mystères de l’amour ». Mais sans oublier la musique, puisque, en 2015, il a formé Génération Boys Band avec Chris Keller, de G-Squad, et Alan Théo. Adel, autre membre des 2Be3, s’est, lui, spécialisé dans la conciergerie de luxe, comme la location de jets privés. Filip Nikolic, par contre, a connu un destin tragique et est décédé en 2009.

De façon globale, la reconversion n’a été simple pour personne. Nathan Moore, du groupe anglais Worlds Apart, mais qui a connu un succès en France notamment avec la reprise de « Je te donne », de Goldman, en sait quelque chose. « C’était une période dingue », se rappelle le chanteur. « On était plus connus en France que Take That. » Mais lorsque le glas a sonné pour les boys bands, il est très vite retombé les pieds sur terre. « Ça a été dur. On a eu des difficultés financières. A un moment, j’ai même perdu ma maison. » Depuis, il a remonté la pente, mais à 55 ans, sa tentative de come-back en participant à la version anglaise de « The Voice » s’est soldée par un terrible échec : aucun des coachs ne s’est retourné lors de sa prestation. Heureusement, il a depuis intégré la troupe du spectacle « Born in 90 », la version années 90 de « Stars 80 ».

« Stars des boys bands : que sont-ils devenus ? », dès 23h30 sur TF1

Notre sélection vidéo