La dure vie du père de «Game of Thrones»

La dure vie du père de «Game of Thrones»
© HBO

Un an et demi après avoir explosé tous les records d’audience aux États-Unis, l’ultime saison de « Game of Thrones » débarque enfin sur la Deux. En six épisodes (de 54 à 78 minutes chacun), les showrunners David Benioff et D. B. Weiss mettent un point final aux conquêtes du Trône de fer, chose que George R.R. Martin lui-même n’a pas encore réussi à faire. Alors qu’il s’était engagé à sortir « Les vents de l’hiver », le pénultième tome – attendu depuis 2011 – de la saga littéraire dont « Game of Thrones » est l’adaptation télévisée, au plus tard le 29 juillet de cette année… l’auteur n’a pas tenu sa promesse. « Je suis de retour dans ma forteresse de solitude, ma cabane isolée (…) dans les montagnes. Ce qui signifie que je suis de nouveau à Westeros », a-t-il toutefois tenu à rassurer les fans, le 15 août dernier, dans un billet d’humeur publié sur son blog. Et d’y décrire son quotidien depuis le mois de mars et l’expansion du coronavirus. «  Ma vie ici est terriblement ennuyeuse. Pour être honnête, j’ai à peine une vie ici. J’ai en permanence un assistant avec moi (je les appelle mes Minions). « Ceux-ci sont au nombre de cinq et restent chacun deux semaines aux côtés de George avant d’être relayés par le suivant, qui sera resté confiné chez lui durant un certain temps pour éviter toute transmission du Covid-19. « Chaque matin, je me réveille et je m’assois immédiatement devant mon ordinateur, où mon assistant m’apporte du café et du jus de fruit, et parfois un petit-déjeuner léger. Puis, je commence à écrire. Parfois jusqu’à ce qu’il fasse à nouveau nuit. D’autres jours, je m’arrête en fin d’après-midi pour répondre à mes mails et rappeler les personnes qui ont besoin de moi en urgence. »

Une retraite bien morne, néanmoins salutaire. « Les semaines et les mois passent vite quand je ne quitte pas la cabane, ou que je ne vois aucun être humain (outre celui qui est en service à ce moment-là). Je ne sais plus quel jour nous sommes, ni quelle semaine, ni quel mois. Nous sommes maintenant en août et je n’ai pas vu le mois de juillet passer. Mais c’est bon pour l’écriture », relativise ainsi l’écrivain américain.

@ Isopix

Un spin-off en développement

En attendant les deux derniers romans, le Royaume des Sept Couronnes n’a pas fini de livrer son histoire à l’écran. Malgré son stade avancé, une première série dérivée (« Bloodmoon », avec Naomi Watts) a été annulée – sans que l’on sache vraiment pourquoi – au profit d’une autre, « House of the Dragon ». Laquelle compte retracer l’histoire de la maison Targaryen (celle de Daenerys, la mère des dragons jouée par Emilia Clarke), 300 ans avant les événements rapportés dans « Game of Thrones ». Tiré des livres « Feu et Sang », de George R.R. Martin, le feuilleton est attendu courant 2022, sur HBO.

« Game of Thrones », dès 20h10 sur La Deux

Notre sélection vidéo