Abonnez-vous pour 1€

Une vingtaine d’étudiantes de l’école Saint-Henri à Comines ont été renvoyées chez elle pour «tenues incorrectes»: «Je me suis sentie discriminée»

Certaines étudiantes ayant participé au mouvement #lundi14 septembre.
Certaines étudiantes ayant participé au mouvement #lundi14 septembre. - D.R.

Tenue incorrecte exigée. C’est un peu le principe du récent mouvement #lundi14septembre initié sur le réseau social Tiktok s’adressant aux femmes. Le principe ? S’habiller de manière « provocante » pour lutter contre les discriminations sexistes. Jeans ajourés, épaules et jambes dénudées ou nombril apparent étaient donc les bienvenus.

C’est ainsi que s’est présentée une cinquantaine d’élèves de l’institut privé catholique Saint-Henri à Comines qui souhaitait prendre part au mouvement, ce lundi matin. Une vingtaine d’entre elles trouvent portes closes ! Les étudiantes dont les tenues sont jugées non conformes au règlement sont immédiatement invitées à rentrer chez elles pour en changer.

► « Ton ventre, tu ne vas nulle part ! » : les étudiantes témoignent.

► Noémie dénonce un traitement de faveur envers ses camarades masculins : voici pourquoi.

La directrice s’explique  : « Il aurait fallu faire les choses différemment. »

Notre sélection vidéo