Abonnez-vous pour 1€

Procès Hakimi/Pauwels: plus de 20 ans requis contre Farid Hakimi!

Vidéo
Farid Hakimi discute avec son avocat Me Discepoli.
Farid Hakimi discute avec son avocat Me Discepoli. - E.G.

Le réquisitoire, concernant Farid Hakimi, débute par une vidéo sur le grand écran de la salle du Lotto Mons Expo. La photo de la victime est diffusée, rouée de coups. Le jeune homme explique qu’il a été frappé par Farid Hakimi. Ce dernier explique sur place au sorteur qu’il s’est approché trop près de sa petite amie. La victime, qui n’est pas présente ce mardi, a eu une incapacité de plus de quatre mois. Le jeune homme, qui s’est constitué partie civile, a de graves problèmes dentaires. Julien Moinil demande une peine distincte, vu la violence des faits, 28 mois d’emprisonnement.

Directement, le procureur fédéral enchaîne avec une vidéo où Farid Hakimi est auditionné par les services de police. Dans cette vidéo, il traite une victime de gros cochon. Cela n’est pas du goût de Julien Moinil, pour qui le meneur n’a pas reconnu tous les faits auxquels il a participé. « C’est dommage que quelqu’un qui a autant de potentiel sportif, choissise cette voie », explique le procureur fédéral. « Je considère qu’il est coupable de dix faits supplémentaires qui peuvent lui être imputés. »

Julien Moinil évoque une famille de Boussu, qui tient une friterie et où une importante somme d’argent, soit 368.000 euros, a été volée. Pour cette affaire, Marwane Hammouda a déclaré qu’Hakimi aurait donné des informations pour commettre ce vol avec violence.

Pour le procureur fédéral, le téléphone portable parle énormément. Il y a eu des contacts entre Farid Hakimi et d’autres inculpés, dont certains sont en aveux comme Mohammed Benaouane. Des coupures, entre 19 heures et 21 heures, ont interpellé les services de police. « Ses entraînements, l’excuse donnée par Farid Hakimi, ont donc systématiquement lieu au moment des agressions. » Julien Moinil demande alors au président du tribunal d’analyser la téléphonie. C’est sur cette base qu’il est convaincu que Farid Hakimi est impliqué dans l’agression de Laurent Cascione. Encore une fois, Lufu Kabongo intervient. Farid Hakimi lui aurait dit que Mohammed Benaouane, alias Mounir, était grillé. En d’autres termes, le meneur de la bande avait besoin de lui.

Au matin du réquisitoire, ce mardi même, le procureur fédéral a reçu une nouvelle preuve, qui sera vérifiée au cours de la semaine du procès. Cela a rapport à l’alibi qu’il a donné par rapport au home invasion de Lasne, commis en 2017. La veille des faits, Farid Hakimi était chez un ami à Overijse, près des lieux.

Julien Moinil va plus loin. Son frère Said Hakimi, il le prend pour un serviteur. Sa mère, il l’implique dans cette affaire. « Au niveau financier, il n’avait aucun problème », explique le procureur fédéral. Selon lui, Farid Hakimi doit endosser la plus grande peine de 20 ans d’emprisonnement et 28 mois pour l’agression violente citée plus haut. Tout le monde le désigne comme le meneur.

Notre sélection vidéo