L’histoire du cannibale de Malines a fait le tour du monde: l’homme de 21 ans avait tué sa mère et mangé son utérus avant de s’étouffer avec

L’histoire du cannibale de Malines a fait le tour du monde: l’homme de 21 ans avait tué sa mère et mangé son utérus avant de s’étouffer avec
D.R.

En décembre 2008, Mikhail a assassiné sa mère après une violente dispute familiale à Malines. C’est une voisine qui avait appelé la police, un dimanche soir. « Aidez-moi », avait crié la mère du jeune homme.

« J’ai vu Mikhail assis sur sa mère, avec un couteau à la main. Vera saignait. J’ai immédiatement appelé la police. J’avais moi-même trop pour intervenir », témoignait à l’époque la voisine.

La police, une fois sur place, a retrouvé le cadavre de Vera dans l’appartement, ainsi que son fils, inconscient. « Elle a été poignardée puis a eu la gorge tranchée », disait-on à l’époque. Mais le pire restait à venir…

En effet, le jeune homme n’avait pas seulement tué sa propre mère, il avait également mangé une partie de ses organes. Mikhail avait en fait ingéré l’intestin et l’utérus de sa propre mère avant de s’étouffer avec et de faire un arrêt cardiaque.

Une ambulance et l’équipe du SMUR avaient été appelées sur place pour réanimer le jeune homme qui est finalement resté dans le coma plus de trois mois avant de décéder à son tour, le 6 janvier 2009.

Vera avait également une fille qui doit aujourd’hui vivre sans famille et avec le souvenir de ce terrible drame. Son frère était malade et souffrait de graves troubles psychologiques. En effet, l’homme de 21 ans consommait régulièrement de la drogue, était schizophrène et avait déjà été admis dans un établissement psychiatrique deux ans avant le meurtre.

Aujourd’hui, 12 ans après les faits, l’histoire résonne encore à Malines. Elle est d’ailleurs connue bien au-delà de nos frontières après avoir fait la une des journaux du monde entier.

Notre sélection vidéo