Abonnez-vous pour 1€

Mort de Joachim Vieuxtemps à Petit-Han (Durbuy): le jugement de l’accident mortel sera rendu le 12 octobre prochain

Il avait 36 ans.
Il avait 36 ans. - D.R.

Employé dans un restaurant de la région, le Durbuysien de 36 ans reconduisait un collègue après le service quand sa voiture est entrée en collision avec une Porsche. Le conducteur de celle-ci est aujourd’hui poursuivi pour homicide involontaire.

Selon le rapport judiciaire établi à l’époque, le prévenu se trouvait sous l’emprise de l’alcool et roulait à grande vitesse au moment du drame. Il aurait quitté sa bande de circulation avant de percuter l’Audi conduite par Joachim Vieuxtemps à hauteur d’un virage. Plaidé fin janvier, le dossier revenait cette semaine devant le tribunal de police, après audition de quatre inspecteurs de police et d’un expert. Car le prévenu dément toute responsabilité dans l’accident, et ce malgré un premier rapport accablant, confirmé par une second expert mandaté par la partie civile, auxquels s’ajoutent plusieurs antécédents en matière d’alcool au volant.

Il dénonce une enquête menée exclusivement à charge, tant par le parquet que par la police, égratignant au passage la réputation de la victime, qu’il présente comme un bon vivant à la boisson facile, porté sur la vitesse au volant. « Des affirmations gratuites, très difficilement supportables pour les proches de la victime », soulignent les avocats de la partie civile. La défense pointe également des liens d’apparentement entre Joachim Vieuxtemps et l’un des inspecteurs descendus sur les lieux de l’accident.

Une stratégie de la contre-attaque visant à obtenir l’irrecevabilité des poursuites pour atteinte aux droits du prévenu à un procès équitable. Le parquet réclame quant-à-lui 3 ans d’emprisonnement, 5.000€ d’amende, la déchéance du droit de conduire pour 3 ans, et la mise en place d’un alcolock, dispositif empêchant le conducteur de reprendre le volant sous l’influence de l’alcool.

Notre sélection vidéo