Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: un comité scientifique se penchera jeudi sur la situation bruxelloise

Coronavirus: un comité scientifique se penchera jeudi sur la situation bruxelloise
Belga

Après concertation, le groupe de scientifiques et d’experts remettra un avis sur d’éventuelles mesures supplémentaires à prendre afin d’endiguer l’épidémie.

Le nombre de cas confirmés par province pour la période allant du 5 au 11 septembre s’élevait dans la capitale à 1.173 cas, le nombre le plus élevé. Compte tenu de ces résultats, le professeur en biostatistique, Geert Molenberghs (KU Leuven/UHasselt), a plaidé pour une concertation d’urgence afin de prendre en main le « mauvais élève » bruxellois.

La concertation d’urgence, ce n’est pas encore pour tout de suite, mais un comité scientifique régional a tout de même été convoqué pour jeudi afin d’analyser la situation au niveau local sur base d’un rapport et de rendre un avis. Il se penchera sur la situation régionale à l’appui d’un rapport du Risk Assessment Group.

Ce comité sera suivi d’une réunion de la « cellule de crise communale » composée des bourgmestres des 19 communes et organisée sous l’égide de la Haut Fonctionnaire de l’arrondissement administratif de Bruxelles-capitale. Celle-ci exerce certaines compétences autrefois dévolues au gouverneur.

En fonction de la teneur de l’avis émis par les scientifiques, d’autres acteurs institutionnels pourraient être associés à la réunion.

Quatre centres de dépistage pour patients asymptomatiques

Quatre nouveaux centres de dépistage du Covid-19 accessibles aux patients asymptomatiques doivent voir le jour à court terme en Région bruxelloise, a confirmé mardi le ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron, à l’agence Belga.

Le gouvernement bruxellois planche actuellement, avec la Commission Communautaire Commune (CCC) sur un plan permettant l’ouverture prochaine de quatre nouveaux centres de dépistage, où il sera possible, à l’image du village de test anversois, de procéder à des tests à grande échelle.

«Je ne peux encore donner de localisations précises, mais nous oeuvrons par exemple depuis quelques temps à la recherche d’une localisation près de la Gare du Midi. Le timing n’est également pas encore clair. Nous ne voulons pas précipiter les choses, mais nous y travaillons dur», a commenté le ministre.

L’ouverture de ces nouveaux centres de test permettra de porter, dans un premier temps, à une moyenne de 5.000 par jour, et plus tard à 9.000 le nombre de tests pratiqués. Cela s’inscrit dans la droite ligne de la capacité fédérale qui doit grimper à 90.000 par jour pour toute la Belgique, a ajouté Alain Maron (Ecolo).

Notre sélection vidéo