Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus en Belgique: pour les experts, les «jeunes» doivent rester prudents avec les seniors

Coronavirus en Belgique: pour les experts, les «jeunes» doivent rester prudents avec les seniors
©Belga/News

Pour de nombreux Belges, les chiffres communiqués par Sciensano, l’Institut de santé publique, semblent inquiétants. Ce mardi, on a appris que le nombre moyen de contaminations par jour a atteint 746,3 cas entre le 5 et le 11 septembre en Belgique, soit une hausse de 51 %. En outre, on a observé, en moyenne, 30,3 admissions à l’hôpital par jour entre le 7 et le 13 septembre. Une chiffre en progression de 13,3 admissions par rapport à la période précédente.

« Il n’y a pas de raison de s’alarmer outre mesure », nuance directement le professeur Marius Gilbert, épidémiologiste à l’Université libre de Bruxelles. « Mais ce que j’estime préoccupant, c’est le fait qu’on observe une hausse au niveau des hospitalisations à un rythme assez rapide ces derniers jours, ce qui est fortement influencé par la dynamique qu’on observe à Bruxelles. Auparavant, les augmentations de cas confirmés reflétaient simplement la hausse du nombre de tests. Mais les gens qui sont hospitalisés, c’est parce qu’ils font des formes sévères de la maladie. Et le fait que ce dernier paramètre augmente, c’est un indicateur préoccupant qu’il va falloir suivre de très près. Mais le niveau reste encore très bas donc et l’on peut difficilement parler de seconde vague »

Marius Gilbert insiste : les populations jeunes doivent être prudentes avec leurs parents et grands-parents.

Un avis que semble partager le professeur Jean-Luc Gala : « On peut se permettre de laisser circuler le virus, notamment chez les jeunes »

Notre sélection vidéo