Abonnez-vous pour 1€

La «petite annonce» de Benoît Closson sur Facebook a été mal comprise: harcelé de messages de haine, le bourgmestre de Wellin s’explique

Benoît Closson garde la tête haute, mais reconnaît une maladresse.
Benoît Closson garde la tête haute, mais reconnaît une maladresse. - R.G.

Si les réseaux sociaux peuvent être utiles ou distrayants à bien des égards, ils peuvent aussi vous pourrir la vie en un temps record et de la pire des façons. Benoît Closson, bourgmestre libéral de Wellin, en fait les frais actuellement.

Il y a quelques jours, le bourgmestre de Wellin, qui est aussi avocat, se blesse au genou droit. La poisse : impossible de conduire, lui qui est hyperactif et qui passe sa vie à courir à gauche et à droite… Aussi, il écrit ce petit mot sur sa page Facebook.

► Les réseaux sociaux s’embrasent : son post est détourné, partagé des centaines de fois et les insultes fusent.

Le bourgmestre s’explique  : « D’où je viens, le bénévolat est la façon de fonctionner de tout le monde… »

Il reconnaît toutefois une erreur de communication et une maladresse.

Notre sélection vidéo