Abonnez-vous pour 1€

Mons: l’Albert pleure Charles Simon

Charles Simon était âgé de 80 ans.
Charles Simon était âgé de 80 ans. - Facebook

L’Albert est en deuil. Le club de football montois vient de perdre l’un de ses grands serviteurs. Charles Simon, ancien secrétaire du club, est décédé ce mercredi à Quaregnon à l’âge de 80 ans des suites de la maladie de Parkinson. « Discret et profondément passionné, Charles a œuvré durant de nombreuses années pour le RAEC Mons. Secrétaire, vice-président ou encore président de l’école des jeunes, Charles Simon aura marqué l’ensemble de ses collègues et collaborateurs. Dragon à jamais », a posté le club montois sur les réseaux sociaux.

Serviteur du RAEC Mons

Le Montois était un passionné de football et un fervent supporter de l’Albert. « Il a suivi le club dès sa plus tendre enfance », commente son fils cadet Vincent Simon. « Il a commencé comme délégué chez les jeunes. Il est ensuite devenu secrétaire et président des jeunes. Il a même assumé les fonctions de vice-président du club à l’époque de Maurice Lafosse et de Dominique Leone. Il est toujours resté très proche des jeunes. Pour lui, le football avait une vraie dimension sociale. Il a sans cesse soutenu le club. Je me souviens qu’il était très triste quand le matricule 44 a disparu. » Et il a réussi à transmettre sa passion à ses deux fils qui ont également joué et entraîné au RAEC Mons.

Charles Simon a également effectué une longue carrière professionnelle dans le service public. Il a été greffier provincial jusqu’en 2004. La province de Hainaut lui a également rendu hommage sur Facebook. « La province de Hainaut vient de perdre l’une de ses personnalités marquantes. Charles Simon avait grimpé tous les échelons de l’administration provinciale pour en devenir le patron durant plus de 20 ans. Discret mais profondément attaché aux valeurs du service public, il a notamment posé les bases d’une politique de gestion des ressources humaines ambitieuse au sein de la province de Hainaut. »

Funérailles samedi

Le Montois était aussi apprécié pour ses qualités humaines. « C’était un homme humble, très discret », poursuit son fils. « Il aimait faire plaisir. Il était juste et contre le conflit. Son but était de servir l’intérêt général. À la province du Hainaut, il était surtout reconnu pour son sens de l’écoute. »

Les personnes, qui désirent rendre un dernier hommage à Charles Simon, pourront se recueillir au funérarium Borgno rue des Arquebusiers à Mons ces jeudi et vendredi de 17 à 18h30. Les funérailles civiles, suivies de l’incinération, auront lieu au crématorium de Mons ce samedi à 12h15.

La rédaction du journal La Province adresses ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Notre sélection vidéo