Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

L’auto-construction: une bonne idée?

Construire sa maison s’avère plus complexe aujourd’hui.
Construire sa maison s’avère plus complexe aujourd’hui.

Ce n’est pas sans raison que l’auto-construction a séduit ou séduira un nombre croissant de futurs propriétaires. Ils imaginent qu’ils n’auront qu’à payer les matériaux nécessaires à la construction de leur foyer mais qu’ils pourront faire l’impasse, peu ou prou, sur les frais liés à la main-d’œuvre extérieure. L’autre argument le plus souvent évoqué par les fans du « do-it-yourself » est qu’ils pourront réaliser une maison unique, qui leur ressemble complètement, avec toute la satisfaction et la fierté que cela suppose.

Au rang des bémols, le temps arrive probablement bon premier. Mener à bien la construction d’une maison, quand on s’y attaque en solo, demande en moyenne 1.000 à 3.000 heures de travail. Autant dire qu’à moins d’avoir beaucoup, beaucoup de patience, les week-ends et tous vos amis bricoleurs n’y suffiront pas. Il ne s’agit pas seulement de mettre la main à la pâte. Il vous faudra également dialoguer et négocier avec les fournisseurs divers et, à chaque étape, trouver les bons interlocuteurs qui pourront vous éclairer sur la marche à suivre. Pour ne prendre que ces deux exemples, le gros œuvre et l’isolation devront respecter des règles très strictes et requerront une expérience qui ne s’improvise pas.

Vous avez pensé au « prêt à finir » ?

C’est probablement là où le bât blesse : construire une maison aujourd’hui, en respectant toutes les règles désormais en vigueur, s’avère beaucoup plus complexe que ça pouvait l’être il y a quelques dizaines d’années encore. Ainsi, pas de construction sans permis de construire et, donc, sans plans établis par un professionnel, architecte ou autre. Permis de construire, attestation de réglementation thermique, études de sol… Toutes ces étapes demandent une grande rigueur, y compris dans l’élaboration du dossier. Par ailleurs, les banques peuvent se montrer frileuses au moment d’accorder un prêt à un autoentrepreneur, qui jamais n’offrira les mêmes garanties qu’une société ayant pignon sur rue.

La solution à toutes les questions posées ci-avant – et parce que, quoi qu’il en soit, vous n’avez aucune envie de renoncer à votre rêve de construire votre maison – est peut-être d’opter pour une formule « prête à finir ». Avec cette option, c’est un professionnel qui se charge de mener à bien les étapes du gros œuvre et de l’isolation. Une fois les fondations de votre projet bien définies, vous pouvez alors prendre le relais, poser les cloisons, installer les sanitaires, l’électricité, et vous atteler aux finitions qui, plus que tout le reste, témoigneront de votre vision et de votre savoir-faire.

Auto-construire: combien ça coûte?

Le budget dépend bien évidemment de la taille envisagée. On considère qu’il varie entre 300 et 600 € par mètre carré. Plus on opte pour des matériaux bon marché, plus ce budget pourra être revu à la baisse. Adopter des dimensions standards pour les portes et les fenêtres sera déterminant. En revanche, entreprendre certains travaux par soi-même peut s’avérer une fausse bonne idée. Ainsi, par exemple, les travaux de terrassement demandent impérativement, pour que leur résultat ne pose pas de problème à long terme, d’être réalisés par un spécialiste.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo