Abonnez-vous à -50%

Voici ce qui pourrait «sauver» Stéphane Pauwels: Sven Mary sera à la barre ce vendredi

Voici ce qui pourrait «sauver» Stéphane Pauwels: Sven Mary sera à la barre ce vendredi

1. Le chef d’enquête a faussé l’enquête

En fin procédurier, Me Sven Mary devrait aussi (comme d’autres avocats avant lui) plaider l’irrecevabilité des poursuites, en raison des relations étroites que le chef d’enquête entretenait avec la femme de Marwane Hammouda, autre prévenu dans ce procès. Stéphane Pauwels l’écrit d’ailleurs sur son Facebook ce jeudi matin. « Il a orienté l’enquête avec preuves téléphonies (7.000 SMS) en chargeant certains et protégeant d’autres (…). Ce Monsieur a pourri cette enquête pour faire son marché et ce n’est pas ce que l’on demande à la police. Plus de 7.000 SMS… d’échanges avec de l’intimidation ».

2. Pauwels n’était pas dans la villa et il n’a pas frappé.

Le parquet fédéral estime que Pauwels est, avec sa compagne de l’époque Vanessa, le commanditaire du home invasion. En droit, il peut être considéré comme co-auteur. La peine qu’il risque peut dès lors être aussi lourde que celle infligée aux agresseurs qui se sont vraiment rendus sur place pour cogner, ligoter et menacer d’une arme l’occupant de la villa. Mais dans les faits, Pauwels n’a pas de sang sur les mains.

Voici les 8 autres pistes pour sauver la star déchue de RTL-TVI

Notre sélection vidéo