Le cancer de Chadwick Boseman, le héros de «Black Panther»: un secret bien gardé

Le cancer de Chadwick Boseman, le héros de «Black Panther»: un secret bien gardé
Disney/Marvel

Le 28 août dernier, un véritable séisme secouait Hollywood et le reste du monde. Chadwick Boseman, l’interprète de Black Panther au sein des Avengers, décédait des suites d’un cancer du côlon, à l’âge de 43 ans. On apprenait par la même occasion que le comédien luttait depuis quatre ans contre ce cancer, qui avait brutalement empiré en quelques semaines. Personne, mis à part sa famille et quelques proches, n’était au courant de l’état de santé de la star. Tout le monde pensait que s’il avait perdu du poids ces derniers mois, c’était pour préparer un rôle.

Aujourd’hui, beaucoup de gens se demandent comment l’acteur a réussi à garder le secret aussi longtemps, persuadé, jusqu’à une semaine de sa mort, de pouvoir vaincre la maladie avant de reprendre rapidement du poids pour jouer dans la suite de « Black Panther », en septembre. Visiblement, lorsqu’il devait discuter de divers engagements et que ses interlocuteurs s’étonnaient de sa perte de poids, il expliquait qu’il était végétarien et suivait un entraînement spécial pour rester en forme. Il ajoutait qu’il savait ce qu’il faisait.

Un tempérament discret

Selon son agent de longue date, Michael Greene, la décision de garder secrète la bataille de Chadwick Boseman contre le cancer vient en partie de sa mère, Carolyn : « Elle lui a appris à ne pas se plaindre, à ne pas attirer l’attention », explique Greene. « Il ne voulait pas non plus voir les gens se mêler de ses affaires. Il avait un tempérament discret et n’aurait pas supporté que son combat soit exposé dans les médias. »

Cela l’a obligé à cacher aussi la vérité à ses partenaires sur les plateaux de cinéma, notamment sur le tournage de ses deux derniers films, « Da 5 Boods », de Spike Lee, et « Ma Rainey’s Black Bottom ». « Il donnait le change, alors qu’il souffrait vraiment, mais en même temps, sa carrière était primordiale à ses yeux et il était très excité de participer à ses projets. » Même Spike Lee a reconnu qu’il ne s’était douté de rien. Tout comme, visiblement, les producteurs des « Avengers ». Ceux-ci auraient-ils laissé reposer sur les épaules de Chadwick un blockbuster à 200 millions de dollars comme « Black Panther » s’ils avaient su que l’acteur était malade ? Sans doute que non. Mais ils n’ont pas cherché à savoir. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les grands studios ne font pas passer d’examen médical à une star avant de signer un contrat, sauf cas particuliers. En tout cas, jusqu’ici… La donne va-t-elle changer ? Ce n’est pas impossible. Si, en 2014, quand Chadwick a été officiellement intronisé dans le rôle du super-héros du Wakanda, il avait passé un examen, son cancer aurait peut-être déjà été dépisté. Il aurait sans doute perdu le rôle, mais il aurait peut-être eu la vie sauve ou au moins prolongée. Après le deuil, la tentation va être grande d’inclure d’office une visite médicale, comme lors d’un transfert de joueurs de football.

« Black Panther », dès 21h05 sur TF1

Notre sélection vidéo