Abonnez-vous à -50%

Roméo Elvis accusé d’agression sexuelle: Lacoste met fin à leur collaboration, «ce sont des valeurs que la marque ne peut pas cautionner»

Roméo Elvis accusé d’agression sexuelle: Lacoste met fin à leur collaboration, «ce sont des valeurs que la marque ne peut pas cautionner»
Instagram

Depuis plusieurs jours, les rumeurs autour de Roméo Elvis se poursuivent. Accusé d’agression sexuelle par plusieurs jeunes femmes, dont l’une a témoigné pour StreetPress, le rappeur belge a déjà perdu deux collaborations. Après Galler, qui a décidé de « faire un pas de côté » avec le frère d’Angèle, c’est au tour de Lacoste de mettre fin à leur collaboration.

Roméo Elvis a toujours eu beaucoup d’affection pour la marque Lacoste et pour les crocodiles en général. Il en a même plusieurs sur la peau : « J’ai plusieurs tatouages crocos : la crocomotiv, un couteau croco… », avait expliqué l’interprète de « Soleil » à 20 Minutes en 2018. « C’est aussi pour ça que j’aime Lacoste, parce que c’est une super marque de qualité, agréable à porter, et il y a le crocodile », avait-il ajouté. Pour son plus grand bonheur, Roméo Elvis est devenu égérie de Lacoste pour la collection printemps/été 2020. Mais malheureusement pour lui, cette collaboration avec sa marque de vêtements préférée va prendre fin en raison des témoignages récents de jeunes femmes, l’accusant d’agression sexuelle.

Bien qu’il ait présenté ses excuses publiquement, le rappeur devra en assumer les conséquences. Une source interne de Lacoste a expliqué à 20 Minutes que c’était d’une « question éthique, morale ». « Ce sont des valeurs qui ne correspondent plus avec l’image de Lacoste, que la marque ne peut pas cautionner ».

Notre sélection vidéo