Abonnez-vous à -50%

Adele est renvoyée trois fois de la maternité alors qu’elle était en plein travail: «Notre bébé est décédé dans nos bras» (photo)

Photo prétexte
Photo prétexte - Belga image

En juillet 2018, Adele Thomas et son mari Stephen s’apprêtent à accueillir leur premier enfant. Alors, lorsque la Britannique de 25 ans est prise de contractions ce mois-là, elle n’hésite pas à se rendre au centre de naissance Ysbyty Ystrad Fawr à Ystrad Mynach. Mais sur place, les sages-femmes refusent de la prendre en charge. Pas assez de douleurs ou pas suffisamment dilatée, la jeune femme est renvoyée chez elle à trois reprises. « Au départ, être refusée par le personnel soignant, c’était vraiment effrayant. Parce que je savais à quel point j’étais parti et à quelle vitesse les choses progressaient », raconte-t-elle au Wales Online. « Quand les sages-femmes m’ont dit de marcher jusqu’au magasin pour accélérer le travail, j’ai juste pensé que c’était stupide. »

Ce n’est qu’après la quatrième tentative qu’Adèle est enfin admise. Sauf que l’accouchement ne se déroule pas comme prévu : son bébé, Zak, reste piégé pendant plus de 30 minutes dans le canal génital. Privé d’oxygène, l’enfant doit être réanimé. C’est sans un mot pour les parents que les sages-femmes ont emporté le bébé et ont quitté la pièce pour lui prodiguer les soins. Mais dans le rapport sur ce tragique incident, on apprend qu’elles ont arrêté la réanimation prématurément. « Quand les médecins sont arrivés dans la salle de réanimation, ils ont trouvé Zak allongé sur une table. Les deux sages-femmes, censées travailler sur lui, s’étreignaient au fond de la pièce », confie douloureusement Adele.

Dans le même temps, les parents, eux, n’étaient au courant de rien. « Nous pouvions entendre des sirènes d’ambulance venir chercher notre enfant mais personne ne voulait nous dire ce qui se passait. Stephen leur a demandé si Zak était toujours en vie mais personne ne nous a répondu. » Si les ambulanciers et médecins du service néonatals du Royal Gwent ont tout fait pour sauver le bébé, ce dernier est malheureusement décédé deux jours plus tard. « Malheureusement, Zak est décédé dans nos bras. C’était la première fois que nous le tenions… »

Aujourd’hui, Adele et Stephen sont devenus les parents d’une magnifique petite Hallé, âgée de 10 mois. « Sortir de l’hôpital sans rien d’autre que la paperasse concernant la mort de Zak, c’est quelque chose que nous ne surmonterons jamais. Je ne pense pas que le deuil disparaisse, mais on apprend à vivre avec. Avoir Hallé nous a définitivement aidés. »

Notre sélection vidéo