Abonnez-vous à -50%

L’actu décryptée pour les jeunes: le vaccin contre le coronavirus, c’est pour quand?

Vidéo
L’actu décryptée pour les jeunes: le vaccin contre le coronavirus, c’est pour quand?

Depuis la rentrée, si tu as plus de 12 ans, tu es obligé.e de porter un masque à l’école. Pour les adultes aussi, le masque est obligatoire en intérieur dans les lieux publics, et parfois même en extérieur en fonction des communes. Ces mesures ne sont pas faciles à respecter, mais elles sont vitales, tant que nous n’avons pas encore de vaccin.

Quand on se fait vacciner, on introduit dans notre organisme un morceau de microbe que l’on a tué. Il ne va pas nous rendre malade, mais va déclencher une réaction de notre système immunitaire, qui va produire des anticorps pour combattre ce microbe. Si, un jour, on est infecté par ce même microbe, nos défenses immunitaires vont le reconnaître et le neutraliser avant que la maladie ne se développe. C’est la « mémoire immunitaire ». Pour le coronavirus, c’est le même principe !

En ce moment, des dizaines de vaccins sont développés dans le monde : ils sont en phase d’expérimentation. Cela signifie qu’une fois que le vaccin est créé, il faut d’abord le tester. Il est d’abord injecté à une dizaine de personnes pour savoir s’il est efficace, s’il n’y a pas d’effets secondaires… Ensuite, il est testé sur des centaines de personnes. Enfin, la troisième phase montre que les personnes vaccinées sont bien protégées contre la maladie.

Se faire vacciner, un geste indispensable

Depuis des mois, notre vie de tous les jours est affectée par le coronavirus. Il menace notre santé, surtout celle des plus fragiles : les personnes âgées ou encore les personnes atteintes d’autres maladies. Ce vaccin permettra d’être totalement protégé du virus, ou de diminuer l’infection si l’on est contaminé. Cela signifie qu’il y aura moins de malades, moins de morts… et, peut-être, la fin de la pandémie. Parce que, en se faisant vacciner, on se protège, mais on protège aussi les autres. D’ici là, il est indispensable d’adopter les fameux gestes barrières : se laver les mains régulièrement ou utiliser du gel hydroalcoolique, tousser ou éternuer dans son coude, éviter de se toucher le visage, respecter la distance de sécurité et, à partir de 12 ans, porter un masque en intérieur dans les lieux publics. Ce sont tous ces petits gestes qui vont permettre de lutter contre le coronavirus, en attendant l’arrivée du vaccin, prévue pour le mois de mars.

Notre sélection vidéo