Abonnez-vous à -50%

Epileptique, elle se voit refuser l’entrée dans un Lidl à cause de son chien d’assistance

Epileptique, elle se voit refuser l’entrée dans un Lidl à cause de son chien d’assistance
Isopix

Liël, 22 ans, a souhaité faire part de sa mésaventure sur Twitter. Alors qu’elle venait d’entrer dans un magasin Lidl à Nantes, en France, elle est rapidement rattrapée par l’agent de sécurité, car elle est accompagnée d’Owen, son chien d’assistance. Sans écouter la jeune femme, qui lui explique sa situation et lui montre les papiers de son chien, il lui intime l’ordre de sortir du magasin.

La jeune femme est épileptique pharmacorésistante, ce qui signifie que son corps n’accepte pas les médicaments permettant d’espacer les crises. Elle est donc susceptible d’en faire à tout moment. Une forte contrariété, par exemple, peut provoquer une crise convulsive. C’est son chien d’assistance qui alerte Liël quelques minutes avant une crise. « Il me sauve la vie tous les jours en alertant mes crises pour m’éviter de chuter et accessoirement de me tuer », écrit la jeune femme sur Twitter.

Alors qu’il refuse de lire les papiers d’Owen, qui prouvent son statut, et de laisser entrer Liël, l’agent de sécurité tente d’intimider Liël pour qu’elle quitte le magasin, prétextant que seuls les chiens guides pour les personnes non-voyantes sont autorisés. « Je lui dis que les chiens d’assistance et les chiens guides ont les mêmes droits. Il me dit que non, que la loi c’est que les chiens guides et que les autres c’est dehors. Je lui mets les cartes de mon chien sous les yeux, il refuse de les lire », poursuit-elle.

Un responsable finit par intervenir, donnant raison au vigile. Le ton monte, et le responsable finit par autoriser l’accès du magasin à Liël et son chien « pour cette fois », et à une condition : que l’agent de sécurité les accompagne.

Lidl réagit

La chaîne de magasins a réagi à la publication de la jeune femme et a présenté ses excuses, expliquant que des investigations seront menées.

Notre sélection vidéo