Abonnez-vous à -50%

Catastrophe ferroviaire Buizingen: le procès ne sera finalement pas le premier jugé à l’Otan

Catastrophe ferroviaire Buizingen: le procès ne sera finalement pas le premier jugé à l’Otan

Il a par ailleurs annoncé que le procès aura finalement lieu dans la salle des audiences solennelles de la cour d’appel de Bruxelles, suffisamment grande. Il ne se tiendra pas, comme il l’a été imaginé au départ, dans des bâtiments de l’État belge à Haren, qui étaient jusqu’il y a peu occupés par l’Otan, et où aura lieu plus tard le procès des attentats à Bruxelles. L’aménagement d’une grande salle d’audience sécurisée dans ces locaux n’est pas suffisamment avancé.

Les débats dans le procès en appel de la catastrophe ferroviaire de Buizingen, initialement fixés aux 21, 22 et 23 septembre 2020, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, ont été reportés en raison de l’inadéquation de l’infrastructure de la salle d’audience. Celle-ci est trop petite pour pouvoir accueillir tous les avocats et toutes les personnes constituées partie civile de ce dossier, ainsi que le public, dans le respect des distances de sécurité.

Notre sélection vidéo