Abonnez-vous à -50%

Les Belges ont dégainé leurs éco-chèques pour s’acheter un vélo: une augmentation de 25% en un an!

Les Belges ont dégainé leurs éco-chèques pour s’acheter un vélo: une augmentation de 25% en un an!
123RF/Belga

À la sortie du confinement, les rayons « vélos » ont été dévalisés. Pour se défouler quand tout ou presque était encore interdit, les Belges n’ont donc pas hésité à sortir leur portefeuille… et leurs éco-chèques. D’après VIA, l’association des émetteurs de titres, 5,8 millions d’euros ont été utilisés en écochèques au printemps dernier pour l’achat d’un vélo. C’est une augmentation de 25 % par rapport à la même période l’an dernier ! « Le vélo occupait déjà la quatrième place des catégories de produits les plus achetés avec des éco-chèques », rappelle Olivier Bouquet, président de l’association. « J’ai l’impression que le vélo pourrait bien monter dans le classement en 2020… »

Les éco-chèques sont un bon moyen d’évaluer les modifications des comportements au niveau de l’écologie. Car le vélo n’est pas le seul à avoir enregistré une hausse des dépenses en éco-chèques. « Il y a plusieurs catégories qui montent comme le bio ou tout ce qui est circuits courts », souligne Olivier Bouquet. « Tout ce qui touche au commerce de seconde main ou aux réparations (qui occupait en 2019 la 9e place du classement) a également le vent en poupe. »

La liste des produits que l’on peut acheter avec les éco-chèques est en cours de révision.