Abonnez-vous à -50%

Les produits riches en protéines «chers et bien souvent inutiles», selon Test Achats: «Une pure stratégie marketing»

Les produits riches en protéines «chers et bien souvent inutiles», selon Test Achats: «Une pure stratégie marketing»

Auparavant, les produits riches en protéines attiraient presque exclusivement les sportifs de haut niveau. « Désormais, les fabricants semblent vouloir convaincre l’ensemble de la population des avantages d’un tel régime. Même s’il est vrai que les protéines sont indispensables au bon fonctionnement du corps, les études montrent que la population belge consomme suffisamment de protéines par rapport aux recommandations », pointe Test Achats. « Elle puise principalement ce nutriment dans la viande et ses substituts (35 %), les céréales et produits céréaliers (21 %), les produits laitiers et substituts (19 %) et enfin les poissons, coquillages et crustacés (6 %). En conclusion, une alimentation équilibrée suffit amplement. »

Dans les rayons des supermarchés, de plus en plus d’emballages reprennent les mentions « riche en protéines » ou « source de protéines ». « Ces allégations sont réservées aux produits dont les protéines représentent respectivement au moins 20 % ou 12 % de la valeur énergétique de l’aliment », relève Test Achats. « Ces produits donnent l’impression d’être plus sains que leurs concurrents, ce qui est souvent faux. De nombreux aliments sont naturellement riches en protéines, de bonne qualité et moins coûteux sans pourtant arborer d’allégation. »