Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: le CNS assouplit l’obligation du port du masque à l’extérieur

Coronavirus: le CNS assouplit l’obligation du port du masque à l’extérieur

Le Conseil national de sécurité (CNS), qui rassemble la Première ministre, les ministres-présidents des entités fédérées, les ministres compétents ainsi que des experts, s’est réuni ce 23 septembre pour édicter des règles sanitaires valables sur le long terme. Il y a un mois, la Première ministre, Sophie Wilmès, avait expliqué qu’il fallait désormais passer de la « gestion de crise » à la « gestion des risques ». Depuis, la Belgique a connu un regain de l’épidémie du coronavirus.

Plusieurs mesures ont été prises ce mercredi, notamment en ce qui concerne le port du masque. « Les masques sont devenus un objet de notre quotidien et ils font toujours l’objet de beaucoup d’attention. Le port du masque est important dans la gestion de l’épidémie », a commencé la Première ministre.

« Le port du masque est d’ailleurs obligatoire quand les distances ne peuvent pas être garanties. Néanmoins, il est inutile de l’imposer partout, tout le temps. C’est pourquoi, dès le 1 er octobre, le masque ne sera plus obligatoire à l’extérieur sauf : dans des lieux extrêmement fréquentés, où les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées. Ces lieux sont déterminés par les autorités locales. Et en tout état de cause, dans les lieux couverts bien déterminés comme les transports en commun, les magasins ou les cinémas par exemple, peu importe leur niveau de fréquentation ». Sophie Wilmès a par ailleurs précisé qu’elle demanderait aux autorités locales d’aller dans le sens des recommandations du CNS.

Notre sélection vidéo