Abonnez-vous à -50%

Il est le premier d’une série à rentrer en service: le radar tronçon installé sur la N25 à hauteur de Court-Saint-Etienne verbalise!

Il est le premier d’une série à rentrer en service: le radar tronçon installé sur la N25 à hauteur de Court-Saint-Etienne verbalise!
Vincent Rocher

Le radar flashait depuis belle lurette, mais aucune contravention ne partait du Centre de traitement des infractions routières de la police fédérale à Daussoulx. Depuis ce lundi, ce n’est plus le cas, comme nous le confirme le cabinet de la ministre wallonne en charge de la sécurité, Valérie De Bue. Les conducteurs qui roulent trop vite sur la N25 entre Genappe et Court-Saint-Etienne sont désormais verbalisés.

Ce radar tronçon est financé par la Région wallonne comme une vingtaine d’autres, un programme qui s’étale sur deux ans jusqu’en 2021. Il fait partie d’un premier lot avec Namur (avenue Jean Ier), Quevaucamps (N527), Ellignies-Saint-Anne (N527), Anhée (N971 dans la vallée de la Molignée), Loyers (rue de Spontin). Tous sont homologués à l’instar de celui de Court-Saint-Etienne, et donc opérationnels Mais ne sont pas encore utilisés par les forces de l’ordre.

►► D’autres vont suivre après ces sept premiers radars tronçon.

Notre sélection vidéo