Abonnez-vous à -50%

Un arbitre italien et sa compagne mannequin brutalement tués à leur domicile: «Aucun mot ne peut décrire notre douleur»

Un arbitre italien et sa compagne mannequin brutalement tués à leur domicile: «Aucun mot ne peut décrire notre douleur»
Twitter

Daniele De Santis, âgé de 33 ans, avait majoritairement arbitré en Série C. Il a été brutalement assassiné à son domicile de Lecce avec sa compagne Eleonora Manta, qui était mannequin.

Des rapports en provenance d’Italie affirment que des témoins ont vu un homme s’enfuir en courant avec un couteau, mais pour l’instant, il n’y a pas eu d’arrestation et l’individu est toujours en fuite. Le tueur avait le visage couvert et avait un sac à dos sur les épaules, ce qui a rendu son identification impossible.

Selon la publication italienne La Repubblica, le corps de De Santis a été découvert dans l’escalier de son complexe d’appartements au deuxième étage, tandis que sa compagne a été trouvée à l’intérieur de leur domicile.

Les hommages sont nombreux

Marcello Nicchi, responsable de l’Association italienne des arbitres, a été horrifié par cette nouvelle. « Je suis choqué par cette tragédie », a-t-il déclaré au Gazzetto dello Sport. « Nous savons encore très peu de choses sur cette affaire. Ce que je peux dire, c’est que nous sommes en contact étroit avec la famille et avec toutes les personnes de notre fédération. »

La fédération italienne de football professionnel a fait écho à ces propos. « Aucun mot ne peut décrire notre douleur pour la mort prématurée de l’arbitre Daniele De Santis et de sa partenaire Eleonora. Nous voulons nous souvenir de lui avec le sourire de l’époque où il était sur le terrain et pour sa grande passion pour la Serie C, qu’il considérait comme une famille. »

De Santis devait arbitrer le choc de mercredi entre Monopoli et Modène lors du premier tour de la Coppa Italia, qui aurait été le 131e match dont il avait la charge.

Notre sélection vidéo